Conversations avec Dieu




CAD les femmes et les enfants

Actuellement en France et ailleurs beaucoup d'affaires sortent sur le harcèlement sexuel, le viol, la pédophilie. On se rend compte que nos sociétés ont fermé les yeux. On a bien fait peser le poids social sur les épaules des femmes et des enfants, les laissant sans défense.
Je me souviens que dans CAD à un moment Dieu dit en substance au sujet de la sexualité et des femmes : il faudrait que les femmes se décoincent, rien de plus merveilleux que l'acte amoureux (à condition qu'il y ait de l'amour), rien de plus merveilleux que faire des enfants, les jeunes ne doivent pas hésiter à en faire mais la maturité pour élever les enfants arrive vers 50 ans donc ce sont les grands parents qui doivent les élever. 
L'attitude de nos sociétés dites civilisées actuelles (américaine, indonésienne, européenne, asiatique) se révèle en ce moment vis-a-vis des femmes et des enfants et c'est franchement moche. On opprime au départ en toute inconscience les femmes et les enfants de manière à ce qu'ils se taisent, en les déclarant systématiquement coupables ce ce qui pourrait leur arriver, surtout s'ils ne sont pas de force à se défendre contre un prédateur car les prédateurs sont plus forts, plus puissants. Autrement dit : c'est la loi du gourdin, celui qui détient le gourdin a tous les droits et la victime a tort de refuser ce qu'on lui impose. Difficile de se décoincer lorsqu'on doit rester sur ses gardes, penser avant tout à se protéger, à être prudent(e).
Quant à faire des enfants sans compter j'estime pour ma part que même s'ils sont faits avec amour, pour qu'ils bénéficient et apprennent de l'amour qui les a amené parmi nous, les parents doivent assumer pleinement la responsabilité de leurs enfants. Les grands parents s'ils le peuvent doivent aider car effectivement ils ont plus de recul sur la vie en principe mais à 50 ans et plus on fatigue plus facilement, la santé peut commencer à poser problème et il y a une vitalité nécessaire pour élever des enfants, liée à l'évolution technologique et de nouvelles éducations scolaires, qu'un grand parent a moins que les jeunes parents. J'ajoute que la planète est surpeuplée alors faire plein d'enfants n'est pas forcément une bonne idée. Dieu dans sa grande sagesse aurait, je crois, donné la faculté de reproduction aux femmes jusqu'à la fin de leur vie ou à partir de 50 ans si vraiment les enfants devaient être élevés par des gens de cet âge. Par contre les grands parents doivent collaborer.
Je fais donc comme préconisé dans CAD je passe CAD à mon crible car les messages reçus de Dieu ne sont pas des mots. Les mots sont trouvés par le transcripteur et il est très difficile de trouver les mots justes car le message est plus riche que le vocabulaire et le transcripteur vit dans un pays, une famille, une société qui lui ont donné une éducation qui lui a donné ses formulations, "sa loupe" et il fait le mieux qu'il peut avec ce qu'il a.
En fait c'est l'inconscience des individus (y compris la mienne) qui interprète, traduit.
Désolée si je choque ce n'est pas le but et je ne prétends avoir (justement !) bien interprété, compris.
Bonne journée

8 appréciations
Hors-ligne
Se décoincer? es-tu certaine que ce mot est employé? juste un détail... mais dans le sens se libérer alors?

oui dans le sens se libérer. Actuellement en France nous aimerions que les hommes eux soient plus respectueux.

8 appréciations
Hors-ligne
C'est une bonne nouvelle que certains comportements soient effectivement dénoncés actuellement. C'est le premier pas pour l'évolution d'une société que d'observer les disfonctionements. L'observation à l'égard de ces comportements indignants est déjà en soi un acte de changement si l'on ne perd pas de vue que ce contre quoi on résiste, persiste, et ce que l'on regarde ou observe se transforme en accord avec l'impulsion créative de l'observateur.

Il est judicieux de préciser que ne pas résister ne veut pas dire ne pas agir. Il s'agit avant tout d'une attitude ou d'un état d'être qui sous-tend l'action. Ne pas résister est une attitude intérieure, un sentiment d'acceptation, de bienveillance ou de gratitude, ressenti comme bienfaisant et apaisant par le soi.

C'est sur base de cet état d'être que l'observateur reste créatif et non réactif. Si les nombreux événements du monde impactent notre vécu au point de nous faire nous lamenter, alors ça signifie que nous recréons ce qui nous semble injuste.

Chacun peut choisir comment se sentir à tout instant. C'est vrai pour les choses de notre vie personnelle, mais aussi pour les événements issu de la création collective.


8 appréciations
Hors-ligne
Cela dit ce n'est pas grave si de temps à autre, comme tout un chacun, il arrive d'être perturbé... Ces états de réactions émotionnelles font partie des choses à observer. Ce qui compte c'est la dernière pensée et la dernière attitude créative qui sont posées.

8 appréciations
Hors-ligne
S'indigner et s'émouvoir est une bonne chose constructive. Se laisser envahir par le désespoir et le fatalisme n'est pas constructif.

merci pour se beau développement . Je ne parvenais pas à expliquer ce que je pense à savoir : prier, méditer c'est bien et insuffisant mais il faut aussi agir. La prière et la méditation permettent de garder un espace de calme intérieur, de ne pas haïr tout en agissant de manière à agir positivement pour faire cesser l'intolérable. 
Ce forum est suspendu. Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.