Conversations avec Dieu




SAVOIR QUITTER

JE REMERCIE SINCEREMENT TOUTES LES PERSONNES QUI SE SONT PRETEES AU JEU DU QUESTIONNEMENT .
JE QUITTE LE FORUM A LA SUITE D'UNE "REPONSE" POUR LE MOINS...DECEVANTE?
BIEN SUR ,NOUS N'AVONS PAS EMPRUNTE LE MEME CHEMIN,TOUTEFOIS, SI NOUS CROYONS EN LA VALEUR INFINIE DE LA CONSCIENCE, SOYONS CERTAINS DE RESPECTER L'INTEGRITE ET LA DROITURE DANS LA DIVERGENCE.
NE "CRACHEZ" SUR PERSONNE, A COMMENCER SUR "SOI MEME".
DOUGLAS M'AVAIT DEMANDE UNE SEULE PROMESSE, CELLE DE NE JAMAIS HAIR, SIMPLEMENT DE TEMOIGNER.
BIEN A VOUS.
blogmaster

Merci.

encore une fois, bonne route.

Toutes les reponses qui t'ont ete donnee me semblaient respecter cette droiture et cette integrite de la conscience. Peut-etre pourrions nous t'inviter a la meme rigueur en evitant de faire amalgame entre diversite et divergence, ou encore amalgame entre diversite et relativisme.

L'une de tes dernieres interventions a laisse apparaitre des contradictions, voir sujet sur le don de Ange777; mais lorsque des contradictions sont soulignees par d'autres, pas de reponses... juste une esquive et on passe a un autre sujet sans se donner la peine d'examiner en profondeur s'il n'y a pas une illusion ou un conditionnement... cad: "tu ne pourras entendre la verite que lorsque tu arreteras de me dire la tienne".

Je te remercie tout de meme pour ton ouverture d'esprit, meme si on ne s'accorde pas nos points de vues, c'est quand meme bon signe de se poser de telles questions. Il serait toutefois inopportun que cette ouverture d'esprit se limite a n'etre qu'un mecanisme de domination par la critique... a toi de voir.

Divinamicalement.

10 appréciations
Hors-ligne

Quand Albert Einstein n'était pas d'accord avec une théorie , un concept , il disait pourquoi ... il expliquait , il argumentait .

Pourquoi ne pas suivre son exemple !

Et avec le sens de l'humour , ça ne gache rien ...

Je me vois obligé de reprendre les mots de blogmaster ..." pas de réponse , juste une esquive et on passe à un autre sujet sans se donner la peine de l'examiner en profondeur "

Quel dommage !

Pour ma part , je met souvent beaucoup d' énergie à tenter de me faire comprendre mais au moins , je vais au bout de mon idée .
Mais dans l'argumentaire d'une personne la question n'est pas :

A qui je parle ? mais ... Qui écoute ?

Il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir ...
Il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre ...

Ha tiens , cher Franck , je ne sais pourquoi , mais j'ai comme le sentiment que mes petites phrases te saoule déjà ...

Ne nous prenons pas au sérieux , tous ça n'en vaut pas la peine .

Bon ma réponse précédente était plus humoristique qu'ironique ... bon allez , un peu ironique quand même ...

Je le disais , toutes les objections sont des trésors , pour peu qu'elles soient ... argumenter !!

Bien à toi , Franck .

Orang .
L'expérimentation conduit à la compréhension et la compréhension conduit à la maîtrise .
chris


Cher Franck,

tu ne nous quittes pas , parce que tu n'étais que de passage.

Tu cherches un coupable, alors même que tu savais que tu ne faisais que passer...

Tu gagnerais à te connaître d'avantage,
tu es quelqu'un de bien tu sais,

de plus, tu es aimé,

toi seul peut savoir de quelle expérience tu veux t'enrichir.

çà m'a fait plaisir de te rencontrer en esprit,
car il n'y a rien de virtuel, dans la communication,

l'esprit n'est pas virtuel, il existe réellement,
nous ne sommes pas "des corps" , nous sommes "esprits".

bien à toi

chris


pardon, j'ai cru que cela faisait suite au message de blogmaster,
alors que je ne trouvais pas le lien avec son départ.

j'ajouterais que nous sommes éduqués en général avec la culture de la non écoute de nos émotions, et il me semble, Franck que tu n'es pas trop à l'écoute et à la compréhension de tes peurs,
et au motif de tes interventions.

si tu voyais le pourquoi, de tes interventions, tu agirais sur tes peurs, et tu pourrais aller plus loin de ta recherche.

Merci de ton passage, prends soin de toi !
chris


ce que je veux dire : dans ta réalité , tu penses que tu agis pour témoigner, mais tu es poussé par tes peurs et tu nous mets en garde par rapport à des personnes que tu juges : pas digne de confiance.

n'est ce pas ?
mais lis bien avec attention les messages qui te sont adressés avec sincérité,
ils sont précieux pour toi, ouvres toi et tu verras un trésor !

bien à toi

0 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir,

Franck parlait de quitter le blog depuis quatre jour (31/01/10). Et puis, il revenait chaque jour. Je ne serais pas surpris qu'il repasse, ne serait-ce que pour voir la suite de sont "départ".
A plusieurs reprises il m'est revenu un souvenir : en 2004 - 2005, je visitais régulièrement des forums du "Courrier des Balkans". Du Forum Croatie au Forum Serbie en passant par le Forum Bosnie et autres anciennes républiques de l'Ex-Yougoslavie. Des français originaires de ces républiques s'exprimaient et ne manquaient pas de s'affronter à refaire l'histoire en ne manquant pas de souligner la valeur, l'honneur la droiture et la grandeur des leurs.
Puis est venu le nouvel an 2005. J'étais quelque peu choqué de voir comment des propos incisifs pouvaient suivre des voeux de paix et de bonheur... Alors j'ai écrit ceci :
"Oui, plus que tout, nous voulons la paix, le bonheur, la santé et l?amour...
Mais, prétextant la justice, nos orgueils ont tellement besoin de revanches, nos colères ont tellement besoin d?exploser, que le pardon, l?amour et la paix peuvent bien encore attendre un jour, un an, un siècle... l'éternité."

Je me rappelle une époque douloureuse de mon adolescence pendant laquelle, suite à une douloureuse rupture sentimentale, j'avais entrepris de "changer le monde" en pronant une conduite d'une droiture tellement élevée que je reconnais maintenant qu'à moins d'être un dieu, on ne pouvait humainement pas l'atteindre. Je ne tarissais pas de critiques et de grands discours moralisant. Jusqu'au jour où j'ai réalisé que je n'étais pas moi-même l'incarnation de l'idéal que je prétendais défendre.
Je mettais cet "idéal" tellement au dessus de tout que je commençais même à pouvoir trouver acceptable d'envisager que ceux qui en divergeaint puissent être "punis" ou "onis"...
J'avais défini l'ensemble des attitudes, des actes, des paroles et vocabulaire, des tenues vestimentaires... qui étaient conformes à ce que j'estimais être "bien", et tout ce qui ne rentrait pas dans ce cadre relevait donc du "mal".
Pour être très simple : L'Amour d'autrui (avec tout ce qui pouvait y être associé (respect, droiture...) avait été distancé par ma peur d'autrui. Ma peur d'être à nouveau abandonné, trahi, bafoué...
Et plus la peur est grande, plus le besoin d'avoir des repères élevés, strictes et fermes est pregnant.
Combien de religieux sont prêts à tuer pour une religion qui préconise pourtant de ne pas tuer ? Autant d'âmes qui craignent que ceux qui paraissent différents d'eux soient plus maléfiquement puissants que les promesses de salut de leur religion.
Combien d'êtres blessés ont besoin de se retrouver dans des contextes effectifs ou symboliques leur rappelant le moment de la blessure, dans l'espoir de rejouer la même scène mais avec enfin une issue "victorieuse", ou à défaut avec enfin la preuve de l'injustice des autres...
Franck, je ne te connais pas, et je dois me garder de tirer ce genre de conclusion à ton sujet. Je tenais juste à te faire part de mon expérience pour que tu en fasses ce que bon te semblera.
Je sais, de mon côté, que de vouloir affirmer certaines choses avec autant de force, de conviction, de "rigueur", dénote d'une profonde sincérité, d'une recherche essentielle d'une forme de vérité, sûrement même de La Vérité.
La confrontation de cette aspiration aux avis et perceptions des autres, à travers un blog, par exemple, est plus souvent l'occasion d'être remis en question que de trouver confirmation. Mais c'est aussi l'occasion de se confronter soi-même à la question de notre propre cohérence avec soi-même.

Une pensée qui me vient régulièrement :
"Si Dieu existe et qu'il est effectivement Le Tout Puissant, Celui par Qui tout ce qui est peut être, alors il n'a même pas un cil à bouger pour me mettre au diapason de Sa Vérité, et il n'a pas besoin de "serviteurs" pour me faire la leçon. On ne peut pas répondre à une question qui n'est pas posée. On peut toujours essayer, mais celui ou celle à qui on donne cette réponse peut tout simplement ne pas l'entendre parce qu'il ou elle n'aurait pas posé la question qui invite cette réponse.
Ecoute tes propres paroles et essaye d'entendre si elles répondent à leurs questions ou au tiennes. Tu sauras pourquoi tu es entendu ou pas.

Bonnes routes

blogmaster

Tres juste message, Papayao.

Sachons aussi nous observer nous-meme dans ces moments ou nos idees sont mises au defi... C'est une veritable opportunite.

L'essentiel n'est pas forcement de savoir quoi dire ou argumenter, mais l'essentiel est le choix a propos de qui on est, et notre ressenti en dit long sur ce choix.

divinamicalement.

0 appréciations
Hors-ligne
Certains murs ont des oreilles, certaines oreilles ont des murs :)
Ce forum est suspendu. Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.