Conversations avec Dieu




qu\'est ce que la compassion ?

0 appréciations
Hors-ligne
bonjour a tous

je lisais une citation de krishnamurti qui disait:"lorsqu'il n'y a plus souffrance alors il y a compassion".
ben figurez vous que ça me deprime beaucoup car la compassion pour moi n'est rien d'autre qu'une forme de souffrance(peut etre que j'ai rien compris...)
enfin bref j'aimerais votre avis la dessus parce que je commence a en avoir assez de jouer au chat et a la souris avec dieu.Assez de chercher dieu et l'amour.je commence a me dire que la paix c'est de ne pas exister un point c'est tout.
Jean-Louis

Bonsoir Ellio,

Moi non plus je ne comprends pas bien cette citation et je trouve aussi que la compassion, qui signifie étymologiquement "supporter avec" (cum patior), implique de la souffrance.

Je pense qu'il ne faut pas "chercher" Dieu. Il est là, de toute manière, sous la forme qui nous convient le mieux. Il ne faut pas se forcer, tout vient à nous en temps et en heure, selon notre degré d'évolution si on a la volonté sincère de progresser.

Si tu en as ras le bol en ce moment, c'est sans doute que la voie que tu empruntes n'est pas adéquate. Si c'est le cas, laisse tomber, cherche une autre voie, ou ne fais rien du tout si tu préfères. Tu trouveras la paix en choisissant ce qui est bon pour toi, en abandonnant ce qui ne l'est plus et en laissant de côté ce qui ne te convient pas, ou pas encore. Mais il est impossible de ne pas exister...

Bien à toi.

Jean-Louis


10 appréciations
Hors-ligne

Ellio , comme le dit si bien Jean-Louis , il est impossible que tu ne puisse pas exister puisque tu ES exactement ce que tu cherche à l'extérieur , c'est à dire Dieu et l'Amour .

Je pense que ce qu'a voulu dire Juddi Krisnamurti , c'est que pour être dans une totale compassion , il faut auparavant dépasser sa propre souffrance . Car la souffrance peut parfois aveugler et partant du principe que la véritable compassion ne peut se faire que dans un état de clarté et de sagesse .....

Pour moi , la Compassion est l'intelligence suprême car elle est exactement la compréhension de la non-séparation . Elle est le symbole même de l'Unité . Je dirais même que l'on peut pratiquement juger de l'avancée Spirituelle d'un être uniquement en observant son degré de Compassion . Jésus dit : "Ne fait pas à autrui ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse " , je trouve que c'est une bonne définition de la Compassion . A partir du moment ou tu accepte le fait que "l'Autre" est Toi-même , tu ne peux être qu'en permanence dans la Compassion .

Ainsi , si tu comprend que les animaux sont des êtres Divin (comme toi ) , tu ne peux qu'avoir l'envie de les traiter avec Amour et leur apporter protection . Idem pour tout ce qui vit sur cette Terre en général .
Ce qui est assez curieux , c'est qu'il est souvent plus difficile d'avoir une vraie Compassion pour ses propres frères et soeurs humains que pour le reste de la Nature . On peut le comprendre par le fait que ceux qui nous font souffrir ne sont ni les végétaux , ni les animaux mais exclusivement nous-même (l'homme) .

Nous devrions pourtant avoir de la Compassion pour notre "agresseur" en acceptant le fait que s'il agit ainsi , c'est qu'il se trouve simplement momentanément dans l'illusion de croire que je suis séparé de lui .
La compassion totale est l'entrée dans la véritable sagesse car elle est la reconnaissance que tout CE QUI EST est ... MOI-MEME .

Ne t'inquiète pas si tu est actuellement dans une phase de "passage à vide " , la vie terrestre est faite de haut et de bas , rassure toi , même les plus éclairés comme Jésus ou Krisnamurti ..ect sont aussi passé par là . L'important est de reprendre conscience progressivement et tu es venu ici pour cela .

Sache que plus tu aura de Compassion pour l'autre et pour tout ce qui vit , plus tu en aura pour toi-même .
C'est aussi simple que cela ...

Orang.

L'expérimentation conduit à la compréhension et la compréhension conduit à la maîtrise .
blogmaster

Bonsoir Ellio,

intéressante cette citation de krishnamurti, effectivement; mais il semble que les notions qu'exprime ce mot ne soient pas les mêmes dans la culture orientale et occidentale (j'ignore si Jeans-Louis s'est inspiré du latin ou du grec pour cette éthymologie...)

Si on remplace le mot compassion par amour ou unité, je parie que ça te troublera moins. Mais je ne suis pas certain que le trouble qui te traverse en ce moment est causé par cette petite phrase qu'il suffirait d'ignorer si tu ressens qu'elle ne s'aligne pas avec ta vérité intérieure, et cette vérité intérieure te sera révélée par ce qui te procure un sentiment de joie.

Je me souviens d'une de tes conversations sur ce forum au cours de laquelle tu affirmait que cette recherche de dieu était tout ce qui t'intéressait à présent... mais celui qui recherche s'éloigne de l'expérience!

C'est en réalité ta déclaration créatrice faite à l'univers: "je suis à la recherche de dieu"

Ta déclaration "je commence a en avoir assez de jouer au chat et a la souris avec dieu.Assez de chercher dieu et l'amour", en est l'illustration...

Certes, cette aspiration au divin est quelque chose de naturel, d'inné, et elle est au coeur de chaque parcelle de vie.

ce type de passion qui est le moteur de la création et qui met de l'énergie divine en mouvement, c'est très constructif; mais si l'ego (qui se croit séparé de dieu) s'empare du mental et fait de cette aspiration authentique une recherche frénétique, alors la passion devient source de souffrance, comme l'expliquent très bien les Bouddhistes... tôt ou tard, le doute s'imisce dans ce mental, car affirmer avec foi qu'on est en recherche de dieu, ça revient à affirmer que dieu n'est pas expérimenté et connu ici et maintenant. Et cette recherche est devenue chez toi le sens de ton existence, pas étonnant que l'idée de ne plus exister te traverse; mais en fait cette idée est chargée d'une émotion qui te parle, qui t'envoie comme un signal; et ce signal est que ce n'est pas là le sens de tonexistence.

Une boutade que je sortais souvent à ceux qui se demandaient comment trouver dieu, c'était de dire "hého, c'est qui le dieu ici, c'est à lui de me trouver, oui!"...

C'est ironique, mais pourtant assez proche de l'attitude de dieu; dieu n'est certainement pas en train d'exiger quoi que ce soit, et certainement pas que tu le trouves... dieu est là, Jeans-Louis l'a bien stipulé. Et la seule chose utile est de le savoir.

C'est un peu comme si dieu te signalait sa présence en toute chose à chaque instant par le simple processus de la vie, mais que tu continuais à le chercher partout, comme quand on cherche ses lunettes partout alors qu'elles sont sur ta tête.

Sais tu ce que c'est de lâcher prise?

C'est lorsque la certitude intérieure est si forte que toute manifestation extérieure (y compris celles du mental) n'est plus nécessaire. C'est laisser dieu agir en toi et imprégner ta conscience. C'est quand on peut se dire "pas besoin"... pas besoin de trouver dieu, l'amour, la joie, l'unité... tout ça est là et m'a trouvé!


Laisse dieu s'occuper de cette réunion; seule l'illusion que tu entretiens que dieu et toi êtes séparés te maintient à l'écart de cette expérience.

Tolle parle de l'abandon; c'est le lâcher prise dont je parle. Comment te sentirais-tu si tu savais que dieu est là? saches que tu peux te laisser guider et mener par cet état d'être et ce ressenti à chaque instant.

Mon petit mantra favori est: "apaises-toi et saches que je suis dieu"; utilises-le, si tu le souhaites; sans chercher à comprendre, tu verras, ça fait son effet...

Jeans-Louis a raison, il ne faut pas forcer, mais le moment pour laisser venir cette connaissance de dieu et lâcher prise s'appelle maintenant.

Allez, t'inquiètes pas pour cette lassitude, elle est tout à fait naturelle; c'est juste un signal de ton âme pour t'indiquer que ta recherche est épuisante pour toi... il est inutile de perdre son temps à chercher à comprendre toutes les paroles de tous les maîtres de ce monde, même si elles sont justes. Il est plus utile de se focaliser sur ces paroles qui te ramènent à un sentiment de sérénité parce qu'elles font vibrer cette conscience en toi au niveau cellulaire, car cette conscience résonne en symbiose lorsqu'elle reconnait quelque chose qui lui est familier...

Il y a une différence entre chercher dieu et reconnaitre dieu...

Divinamicalement.
Chris


Hello ELlio,

Les trois réponses sont parfaites.
si je peux ajouter une chose par rapport à l'image que tu prends de ta relation avec Dieu. jouer au chat et à la souris.

si les images nous aident, celle là est plutot, antagoniste,
c'est un terme tellement clair de Tolle, qui explique combien nous sommes souvent dans l'opposition, sans cette prise de conscience, tu ne peux rien faire.

j'ai pour ma part arrêté de prendre des exemples de la nature,
car elle ne reflète pas la situation que doit refléter l'être humain.
c'est en prenant exemple sur la nature que certains humains sont à l'image du requin,... pour ne citer qu'un exemple.

ce n'est pas exagérer ce que j'essaie de dire.
et si tu imaginais la souris jouant avec le chat,
cela commencerait à changer ton image de "ta" relation avec celui après tu cours, et qui d'après toi, ne se laisse pas attraper.

l'imagination est un chemin très court pour transformer les situations.

:c9:

La chance est avec toi

0 appréciations
Hors-ligne
Ellio, tous ceux qui t'ont repondu l'ont tellement bien fait que je ne puis rien ajouter de plus..juste, de ne pas te laisser aller au decouragement, parce que la comprehension de quoi que ce soit ne se fait pas par la force, mais quand on se pose des questions, on recoit les reponses mais c'est quand on ne s'y attend pas, dans un moment de calme, la nuit par exemple....le fait meme que tu sois sur ce site prouve que tu es sur la Voie..
je n'ai pas de message a vous transmettre pour l'instant, j'aimerais juste vous dire ma joie d'avoir decouvert votre blog...je viendrais souvent m'y ressourcer. je viens ce soir de decouvrir les textes de Neale Donald Walsch que je ne connaissa

10 appréciations
Hors-ligne

Blogmaster , tu as raison de signaler que la compassion peut avoir une signification différente suivant que notre approche se situe soit du côté Occidental soit du côté Oriental .

Nous dirions que la Compassion Occidentale est axé sur l'émotion inspirée par la souffrance d'autrui alors que la Compassion Orientale (Bouddhiste) élargie le cercle en uncluant une vision plus "haute" et plus "large" de la situation .

Dans les deux cas , la Compassion est de se sentir concerné par le sort de l'autre , par sa souffrance . De reconnaitre l'autre comme une partie de Soi-Même .

Orang.
L'expérimentation conduit à la compréhension et la compréhension conduit à la maîtrise .
chris


Orang,
qu'est ce que tu entends par plus haute, et plus large ?
incluant la joie ?où qui ne vient pas d'une émotions particulière ?

Le sujet est très interressant, car effectivement en France,
Dans le passé, il y avait moins d'attention vers les victimes d'agression que les agresseurs eux mêmes.

La compassion allait vers les prisonniers, les agresseurs.
et les victimes étaient laissées à leur souffrance mais estce que leur souffrance était moindre ?.


cette compassion chrétienne est effectivement motivée par l'émotion qui pousse à agir, plus l'émotion est forte plus la réaction va se faire ressentir.
heureusement qu'aujourd'hui il y a les associations de victimes pour se faire représenter, sinon, la compassion vers les victimes n'existeraient pas.
Sais tu comment les interprétations du christianisme en sont-elles arrivées là ?

Merci de ton éclairage

0 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir les amis...quelle joie merveilleuse en vous lisant

C'est tellement vrai ce que vous dites,tellement juste.
j'avoue que je ne sais meme pas quoi vous dire...
j'ai effectivement passé 1 semaine extremement difficile au niveau emotionnel,vous savez ces fois où on se sent comme traversé,habité par une emotion qui nous paralise litéralement.
C'est vraiment dingue mais c'est comme ça...
Je tiens tout de meme à vous signaler que je me sens très bien depuis hier soir vers 22h30.(comme par enchantement)
Merci du fond du coeur.La Vie ou Dieu m'a répondu à travers vous.
Merci infiniment

10 appréciations
Hors-ligne

En occident , la signification de la Compassion tourne véritablement autour de la pitié .

Quand je dis que la Compassion du Bouddhiste élargie le cercle et élève sa vision de la situation , cela implique que la souffrance de la victime est prise en compte mais également celle de "l'agresseur" .

En réalité pour le Bouddhiste , il n'y a pas vraiment de "victime" , il considère que celui qui subit une "agression" l'a choisie de plein gré . De plus , le Sage à de la Compassion pour "l'agresseur" car Il s'identifie à l'être , limité Spirituellement qu'Il a été lui-même , il y a de cela , plusieurs vies .
Le Bouddhiste élève sa pensée au dela de la simple émotion pour voir le scénario de "plus haut " .

Souvenons nous qu'il y a toujours une raison dans une agression entre deux humains . Dans tous les cas de figures , la "victime " a attiré à elle son "agresseur " , cela fait partie intégrante de son Karma , de ce que l'âme de cette personne à précédement choisie de vivre . Ce qui n'est absolument pas le cas pour les animaux , ou tout autres forme de vies qui eux subissent inutilement le comportement "obscure" de l'homme .

Ainsi , si il est bien évidement nécessaire d'apporter assistance et réconfort à nos frères et soeurs humains pour expérimenter concrètement sa propre Divinité , ceux qui ont choisi de venir d'abords en aide aux animaux sont ceux qui sont le plus proche dans la compréhension de la réalité du jeu de la Vie .

Par contre , je ne trouve pas qu'auparavant la compassion allait pour les prisonniers ou les agresseurs , car il y a encore 30 ans , ils passaient encore sous la guillotine ! je trouve que c'est plutôt aujourd'hui que les "agresseurs" sont largement tolérés dans la société , et qu'il y a même un sacré laisser aller ! les peine ne sont pas appliqué , un assasin puge parfois 5 ou 6 ans de prison quand auparavant il était purement et simplement pendu haut et court . L'explication vient du fait , que la peine de mort n'existe plus (en Occident) et heureusement , mais surtout qu'il n'y a plus de place dans les prisons , donc les juges n'ont pas le choix , ils doivent réduire la durée des peines .

La vrai Compassion implique la connaissance du véritable jeu de la vie , à savoir que tout humain qui subie une épreuve (une agression) n'est pas réellement "victime" de cette agression . Quand nous élevons notre niveau de conscience nous comprenons parfaitement cet état de fait . cela est très bien expliqué dans CAD , par exemple .

Orang.
L'expérimentation conduit à la compréhension et la compréhension conduit à la maîtrise .
chris



ORANG
Merci de ta réponse. j'utilise toujours ces termes "anciens",
même si je comprends très bien maintenant la loi de l'attraction.

mais tu fais bien de dire qu'il y a vraie et fausse compassion,
donc c'est sûr , c'est en fonction de notre degré de conscience, en fait.

donc nous pouvons voir notre évolution en fonction de notre capacité à la vraie compassion.

De mon côté je sais que j'ai quitté l'idée d'avoir de la pitié,

mais je ne sais pas vers quoi je vais la remplacer, je suis en phase de transition...

d'une autre conversation que nous avions eu sur ce blog, Orang,
au sujet du Mental (mind) je ré-coutais Tolle justement pour te répondre face à notre interrogation, serait- il un anti-mental ?

Hé bien Non, il ne l'est pas.
il explique, (pas en CD)à un journaliste, que le mental doit être utilisé correctement, sinon il est destructif.

Nous voilà rassurés, Tolle utilise très bien son mental, donc, nous pouvons aller plus loin dans la compréhension,
Mais qu'est ce qu'il veut dire alors ?

ce n'est pas ce soir que j'aurais la réponse, à moins que ce ne soit la réponse que Blogmaster nous a fait sur l'autre sujet .

:by:
chris


Ellio,
Je suis ravie de ton message de bonheur
blogmaster

Merci Ellio, nous expérimentons ce bonheur de la vie à travers toi. Dieu se manifeste à travers ta joie en nous lisant.

0 appréciations
Hors-ligne

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Ellio,

Comme toi, j'ai connu un passage difficile très récemment, et je reconnais bien dans l'expression de Chris, Orang, Blogmaster, Simplette et Jean-Louis la compassion qui les a amenés à te répondre quasi "parfaitement" (de mon point de vue). En tout cas, ta lecture de leur réponses s'est avérée aussi salutaire. Tu as eu la bonne idée de croire que tu trouverais ici un écho bienveillant à ton expérience.

Papayao
Chris


J'ai relu toutes les réponses, c'est très inspirant !
quand je relis ma réponse à Orang, j'ai éclaté de rire....

j'ai laissé tomber la pitié , mais je ne sais pas par quoi le remplacer....


Blogmaster à raison,, ce mot compassion, il suffit de le remplacer par le mot amour,,, il y a des mots qui nous donne vraiment du fil à retordre...
Chris


Vous êtes vraiment, vraiment EXTRAORDINAIRES !!!

de m'avoir mis sur la piste,,,
de découvrir la pitié que j'avais pu avoir pour moi...
étant enfant.... (via la messe du dimanche !!)

et qui était restée en moi,
empêchant la compassion....

:lc: THANK YOU,, MERCI,,, GRACIA,,,, OBRIGADO,,,,,DANKER,,,,

A Orang, simplette, ELLio, Jean-Louis, et Blogmaster

I LOVE YOU,, gratitude to you...

SIMPLette comment dit tu merci dans ta langue ??




CHRIS


Merci Ellio, pour nous avoir donné l'occasion de réfléchir sur la compassion.

au final de mes réflexions et expériences récentes,
j'aimerais te dire comment je comprends les choses,

C'est quand j'ai voulu mettre fin à mes souffrances intérieures,
que j'ai choisi la compassion pour moi-même, donc pour moi, c'est la solution pour mettre fin à sa souffrance.

mais pour mettre en place la compassion, c'est toute la vraie question,
être compatissant envers soi mets fin à toute souffrance...

soyons compatissant et le reste viendra...comme par magie

bien à toi
Ce forum est suspendu. Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.