Conversations avec Dieu




petit signe de la vie
blogmaster

Toutes les rencontres sont des moments divins sacrés, toutes. Je conçois très bien cette idée et je ressens parfois cette vérité.

Mais certaines rencontres, même si elles ne durent que quelques minutes, sont parfois des signes envoyés du ciel. Même si on sait par élévation spirituelle qu'on ne nous a envoyé que des anges, certaines personnes ont le don de le rappeler de façon claire et indubitable.

Je prenais le train ce matin pour me rendre au boulot; ce nouveau boulot commencé début de ce mois d'aout, et qui m'a foutu un de ces cafard dès le premier jour... j'étais bien tranquille jusque là en faisant mon plein temps la moitié de l'année et des petits boulots le reste, ce qui me laissait le temps de voyager, de randonner (une passion pour moi), de m'occuper de mon développement personnel...

Mais pourquoi donc a-t-il fallu que je m'engage dans cette voie? Le sentiment d'obligation induit par l'office de l'emploi avec ses pressions implicite? certes. Mais vous et moi savons que c'est notre responsabilité d'accepter ce genre d'incitation ou non, n'est-ce pas.

Me voilà donc face à ce petit souci existentiel au moment où je me rend à ce boulot avec des horaires impossibles et assez éloigné de chez moi: faire un choix entre rester et tenir mon engagement d'un an avec les avantages pécuniers et la sécurité que ça procure, ou céder à mon impulsion de donner mon préavis pour le mois de septembre (si possible)et reprendre autre chose...

J'étais en train de lire le livre de neale "plus heureux que dieu", et j'étais en pleine contemplation profonde de certaines des sagesses contenues dans ce livre admirable, et en y adjoignant l'idée que la vie veut le meilleur pour nous (j'avais lu ça le matin dans la brochure du prochain festival de Cabourg, ce sera le sujet de conférence de Nicole Aknin et de Jacques Schecroun), on peut dire que j'étais dans un état de lâcher-prise.

Et c'est à ce moment qu'est entré cet homme dans mon compartiment, au regard lumineux, qui semblait se déplacer pour aller faire une rando, vu son équipement. Je pose le livre un instant et je me risque à engager la conversation. C'était stupéfiant! Cet homme vivait depuis toujours sa passion pour la rando sans se soucier de comment survivre et sans tracas pour les questions habituelles qui émaillent parfois l'expérience de tout un chacun à certains moments de la vie.

Son "carpe diem" était réel. Le trajet fût court et pourtant j'ai eu l'impression qu'il en disait beaucoup. Je vous passe ledétail des anecdotes de randonneurs, mais elles étaient chargées de sens; se retrouver face à soi-même sans peur de la solitude, l'harmonisation avec la nature...

En rentrant ce soir, toujours ébahit par cette rencontre qui fut le plus beau rayon de soleil du jour, je reçois sur ma boite mail le dernier message quotidien de Neale qui parle du regret. Ce regret de ne pas avoir véçu sa vie. Ce message parlait aussi du temps qui passe, des jours qui deviennent des semaines, les semaines des mois et les mois des années, et on n'a pas vu le temps passer...

Il est clair que cet homme dans le train était un signe, un rappel. c'est ce que j'ai ressenti à ce moment. Mais en parlant avec des collèges, j'ai eu d'autres sons de cloches: "bah, un an c'est vite passé". Bien intentionnés, je n'en doute pas, mais serait-ce un piège?

Je crois qu'il n'y a pas de meilleur choix qu'un autre, mais des choix différents avec des implications différentes, mais il va falloir que j'en fasse un... mais pour l'instant, je cale...

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour, blogmaster.

Je trouve que c'est intéressant de partager sur ton blog les défis auxquels on est confronté dans la vie réelle.

Dans ce que tu dis on sent fortement que tu détestes cet emploi dont le seul intérêt à tes yeux est financier, et je pense que tu auras du mal à l'exercer ne serait-ce qu'un an, et c'est pour le coup qu'une journée te paraîtra une semaine, une semaine un an, etc., le tout agrémenté du regret d'avoir dû laisser ton mode de vie précédent.

A mon avis, le choix, tu l'as déjà fait, mais tu en crains les conséquences et l'homme que tu as rencontré dans le train est venu te rappeler que tes inquiétudes étaient sans fondement.

J'ai parmi mes proches quelqu'un qui avait une situation dite "brillante" et qui a tout laissé tomber pour s'adonner à sa passion: la musique. Son entourage trouvait qu'il avait "pété un plomb". Il a formé un groupe, s'est adonné sans compter à sa passion, et maintenant il commence à passer à la radio en Angleterre et à faire des concerts.

Sur ce forum même, quelqu'un a posté il n'y a pas très longtemps un message racontant comment il avait fait un choix de même nature, et qu'il ne regrettait pas d'avoir osé aller à l'encontre de son entourage. Ce qu'il avait perdu en argent il l'avait gagné en épanouissement personnel.

Voilà ce que je peux te dire. Bon courage.

Bien à toi
Jean-Louis

10 appréciations
Hors-ligne

Blogmaster ,

Oui ,certaine décisions sont parfois vraiment difficile à prendre , mais si on décide de les mettre à exécution c'est exactement parce que l'on doit se trouver là à cet instant là .

Moi-même , qui ai beaucoup de mal avec la fourberie de l'humain en général , je me demande tous les jours pourquoi j'ai choisi la profession de ...commercial !
En fait , j'ai bien une petite idée de la raison qui m'a fait signé cette vie terrestre çi et dans ces conditions là et c'est bien cette conscience qui me fait la vivre d'une manière très supportable .

A partir du moment ou l'on a effectivement pris une décision , comme de quitter un emploi pour un autre , on se doit normalement de s'y tenir dans une forme de lâcher-prise mais il est vrai que nous avons à peu près tous tendance à nous poser beaucoup trop de questions , souvent inutile d'ailleurs .

Il est vrai aussi que l'Univers se charge chaque jours de nous aider par des petits signes comme des rencontres fortuites (qui n'en sont pas !) .

Orang.
L'expérimentation conduit à la compréhension et la compréhension conduit à la maîtrise .

Cher Blogmaster,

Je te conseille ceci :
http://celuiquimarche1.blogspot.com/

Tu auras toujours le choix, c'est la loi du libre arbitre.

Plein de lumière et de courage.

Est sens de Vie.

0 appréciations
Hors-ligne
Tres cher blog master, puisque tu es notre maitre à tous, je ne t apprends rien en te disant que tu as la réponse en toi et aussi dans cad, dieu en parle en disant:"C est pariel, vous vous plaignez de vote travail, et vous etes surpris quand vous etes vires, ou bien que vous arrivez en retard ou bien encore quand votre chef vous prend en grippe

mais sachez que vous aviez, avant tout cela, deja fait un choix"

Alors mon ami, pourquoi attendre de te retrouver dans le mur,alors que tu peux prendre un virage à la corde? Maintenant, vu les temps difficiles, peut etre peux tu attendre 1 an, toi seul a la réponse

je sais que tu as deja fait le bon choix

2 appréciations
Hors-ligne
Bien-aimé Blogmaster,

Pour moi qui lis ton post avec du recul sans être dans ton intériorité, il n'y a aucun doute : tu as reçus de confirmations époustouflantes de la voie à suivre.

Et ce n'est pas Dieu là-haut sur son nuage qui te les as envoyées. C'est Toi qui les as créées pour toi-même, c'est ton Dieu intérieur qui les a fait apparaître dans ta réalité pour t'aider à choisir ce qui est le meilleur pour toi, et le meilleur, c'est ce qui te reflète le plus.

N'oublie jamais que tu n'as aucune garantie que ce n'est qu'un an à passer. Tout à l'heure, dans une semaine, un mois, ton âme peut choisir de partir, ou tu peux perdre ta mobilité, ou quoique ce soit d'autre.
Ta vie, c'est maintenant, c'est ce que tu ressens. c'est ce que tu goûtes à chaque instant. Toi seul connais ta vision profonde.
Peux-être peux-tu faire de ce travail une occasion de développer certaines graines divines en toi, ou peut-être pas...
Ton âme sait déjà ce qui est approprié, écoute l'appel de ton âme, et surtout, débusque les peurs dans n'importe laquelle de ta décision, car la peur est toujours mauvaise conseillère.
Soit que tu lâches ce boulot mais randonnes dans la peur, soit que tu renonces à randonner mais travaille à cause de la peur.
Et souviens-toi, quelque soit ta décision,se sera toujours la bonne, elle sera toujours parfaite au niveau de ton âme.
Tous les chemins mènent à Dieu, dit CAD, bien que certains soient plus ardus que d'autres...

Bonne randonnée intérieure remplie de Lumière et d'Amour ! et bonne expérience de choix...
Avec toute mon amitié,
Lénah
Lénah
blogmaster

Merci à tous, vous qui êtes mes maîtres les jours où j'oublie momentanément que je suis mon propre maître...

Il m'a fallu prendre le temps de bien ressentir ces différents choix contradictoires. Surtout que le lendemain de mon post, j'ai poursuivi ma lecture et que je tombe sur un autre type de rappel, celui de ne pas lutter contre ce qui est, contre ce qui se présente.

Maintenant, avec un peu de recul, je perçois que j'ai attiré à moi ce défi. C'est la situation idéale pour me libérer définitivement de certaines peurs liées à l'illusion de l'obligation.

J'ai choisi de ne pas prendre de décision immédiate dans le monde extérieur. Mais cette en-vie de me consacrer à ce qui me permet d'éprouver ma joie et d'épanouir mon sentiment de plénitude en relation avec la nature, je ne pouvais pas l'ignorer. Telle fût ma résolution intérieure.


Cette hésitation à laisser tomber ce job ou non a eu dès lors beaucoup moins d'importance et je ne l'ai plus perçu comme un obstacle, mais comme une aide pour me définir d'avantage.

Une fois cette décision intérieure prise, voilà qu'un ancien collège et ami me signale une autre opportunité de travail, qui semblerait plus acceptable et plus vivable... de quoi tenir bon et préparer ma reconversion, sans doute...

Quasiment dans le même temps, je reçois un message d'un autre ami qui depuis un an organise des trek cyclistes... je rebondis en l'appelant et lui exposant ma situation; il me propose une rencontre la semaine prochaine...

Serait-ce une conspiration en ma faveur? à suivre...

Merci à tous d'être présent dans mon coeur, vous m'inspirez tellement!

2 appréciations
Hors-ligne
Tu sembles douter qu"à chaque instant, l'Univers conspire en ta faveur"?
C'est évident que oui pour moi!
Vois-tu combien tu es abondamment aimé et aidé?
Vois-tu cette avalanche de confirmations?
Merci de nous avoir fait vivre cette merveilleuse situation, et j'espère que tu nous tiendras au courant dans les mois à venir...

Est-ce que c'est la première fois que tu vis une situation de ce genre, je veux dire où il faut prendre une décision, faire un choix entre le monde des apparences, les "réalités" matérielles,logique, et, à l'opposé, ce que te dis ton monde intérieur, ton ressenti, ton intuition, et les signes qui te sont donnés?

Parce que si c'est la première fois, c'est difficile, parce qu'il y a encore le doute et l'inconnu à venir.
(Ceci dit, l'inconnu et l'inattendu arrive aussi dans le monde matériel)

Et as-tu récemment pris la décision (avant cette situation) de faire confiance à Dieu/La Vie/L'Univers et d'écouter ton ressenti?
Parce que si c'est le cas, c'est un très bon signe que son opposé apparaisse dans ta vie, car c'est la réponse de l'Univers pour t'offrir l'occasion de le vivre.

Merci pour ce témoignage passionnant!
Namaste,
Lénah
Lénah
blogmaster

Non Lénah, je ne doutais pas, c'était une figure de style à la Khalil Gibran qui affirme des idées en posant la question.

En effet, j'ai assez souvent exprimer ma confiance en la guidance divine ces derniers temps, et cette situation est une opportunité, tu y vois très clair. :b2:
Ce forum est suspendu. Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.