Conversations avec Dieu




qu'est ce que la spiritualité ?

Je me pose cette question car un de mes amis souhaiterait être mort plutôt que de vivre tant de souffrance. Cet homme est un voyant mais il a une maladie rare et neuro-dégénérative. Un homme brillant qui ne reconnaît plus que son compagnon, une aide-soignante et moi. Il ne peut plus parler (un ou deux mots par moment), il est en institution car il peut devenir violent, son compagnon vient le nourrir chaque jour pour éviter le gavage, lui le gourmet-gourmand ne peut plus manger que mouliné, il est incontinent etc.... lorsqu'il était lucide il connaissait toutes les étapes de cette maladie et demandait qu'on le tue avant d'en arriver là. Il lui arrive de pleurer. Pourtant il "voit" toujours. Il y a un moyen de communication avec lui qui ne passe ni par les mots (qu'il comprend plus ou moins à présent), ni par les gestes. On ressent cette énergie et elle agit. Pas besoin de mots simples ou compliqués. 
Lorsqu'il n'avait pas encore cette maladie, la spiritualité était dans chacun de ses mots, de ses rires, de ses sourires, de ses vacheries. Il vous donnait ses recettes de cuisine mais en plus, sans pouvoir le définir, il y avait dedans une douce spiritualité. N'allez pas croire qu'il était toute douceur, loin de là. Il avait un sens de l'humour incisif et piquait de bonnes colères froides.
Je me souviens, il y a longtemps, ceux qu'on appelait à l'époque les hare krishna (c'était une secte en fait) démarchaient à domicile. Ils sonnaient et entraient directement chez les gens et il était très difficile de s'en débarrasser.
En deux temps trois mouvements ils sont entrés chez mon ami ont poussé table et chaises et il les a retrouvés assis sur le tapis. Mon ami leur a demandé calmement s'ils voulaient un thé,  a servi les deux hommes et l'un d'eux s'est présenté tardivement de la façon suivante : "bonjour monsieur je suis la fiançée de Dieu". Mon ami lui a gentiment serré la main et lui a répondu poliment : "enchanté, je suis son épouse". Ils sont partis immédiatement fâchés. 
Que de livres plein de spiritualité compliquée dans les mots,les concepts ou simplement qui semblent compliqués car le lecteur n'est pas sur ce chemin ou pas encore à ce palier , alors que certains être parviennent à mettre de la spiritualité dans tout, sans en parler mais en la rayonnant.
Alors la question reste : qu'est-ce exactement que la spiritualité ?
En attendant une réponse je souhaite à mon ami que cette nuit, dans son sommeil, le fil d'argent soit sectionné. 


8 appréciations
Hors-ligne
Bonne question mais il semble que tu aies déjà reçu ta réponse, et de la façon qui te convient de surcroit!

Si la spiritualité transmise avec des concepts et des mots ne passe pas bien avec toi, tu as eu d'autres formes de messages par cet ami grandiose.

Moi j'aurais aimé être inspiré de dire "je suis le mari de la déesse", pour faire contre-genre...

Dernière modification le dimanche 29 Octobre 2017 à 16:55:54

8 appréciations
Hors-ligne
Et en tout cas, il est plus essentiel effectivement de rayonner cette spiritualité. C'est une bonne façon de la transmettre. Il me semble aussi que tu as reçu le message de cet ami parce que tu étais prêt à le recevoir (de cette façon là); les deux krishnas ne l'ont pas reçu... Sans doute avaient-ils l'arrogance de croire que seule leur voie était proche de Dieu.

Et oui, certains êtres ont la présence de mettre de la spiritualité dans tous ce qu'ils font, et certains savent même le faire en parlant... tout est possible!

Certes le mental n'est pas un outil facile (j'ai lu ton autre post avec le poème de Prévert lien). Sans conscience ou présence intérieure, le mental (lorsqu'il est seul, pour paraphraser Prévert) embrouille...

Ton ami perd progressivement cette capacité de communication par ce biais. C'est difficile. Mais ça n'empêche pas sa présence intérieure d'être perçue. Que faut-il d'autre comme exemple pour définir la spiritualité?

Admiration

Dernière modification le dimanche 29 Octobre 2017 à 17:31:03

Effectivement il avait beaucoup d'Esprit. Par contre difficile de discuter à présent avec lui. Cette forme de spiritualité est captable mais l'échange manque. Lorsqu'il n'était pas malade nous avons beaucoup ri tous les deux au sujet de la spiritualité. Il me disait qu'avec moi il aimait bien car tout était fluide et doux. C'était réciproque. Ce qui signifie qu'avec d'autres c'était lourd, parfois je sais qu'il virait directement des gens qu'il trouvait trop "glauques" et malveillants. Nos discussions même les plus simples, même en parlant d'histoire, de chanteurs (euses), de nos animaux etc.... m'ont beaucoup appris. Sa façon de voir les choses en fait, que nous soyons d'accord ou non. Il a toujours eu les yeux d'un enfant, parfois d'un sale gosse, c'est peut-être cela la spiritualité : le regard du petit prince...
Je crois qu mon ami t'aurait surpris et que finalement vous auriez été ami.

Bonne soirée si tu es sur le même horaire que la France. 
Ce forum est suspendu. Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.