Conversations avec Dieu




Pratique pour le "Nous sommes tous UN"

2 appréciations
Hors-ligne
MERCI blogmaster d'avoir créé cette catégorie, c'est super!
Alors je me lance!

Permettez-moi de proposer un cas pratique que je suis en train de tester sur moi depuis un moment déjà

Une façon de mettre en pratique le "Nous sommes tous UN" de CAD

Cela concerne le don aux plus démunis que nous.
Toutes les spiritualités authentiques recommandent de donner 10% de nos revenus aux plus démunis et aux oeuvres qui permettent aux humains d'avancer spirituellement. On appelle ça la dîme.

On peut la vivre comme un loi, comme une obligation, mais en réalité, quand on plonge dans le "Nous sommes tous UN", cela devient une évidence.

On ne peut pas dire qu'on cherche à exprimer le Divin en nous, à exprimer l'Amour et fermer les yeux sur ceux qui n'ont souvent même pas d'eau potable ou de quoi se nourrir.

Donc cette pratique peut être de donner 10% de nos revenus, chaque mois, à des associations humanitaires reconnues pour leur sérieux et efficacité.
L'hindouisme dit que si notre salaire est inférieur au salaire moyen du pays où l'on vit, on peut ne donner que 8%. 

Si vous ne le faites pas encore, il peut être intéressant et même amusant de noter sur un carnet tous les arguments que le mental va trouver pour ne pas le faire. Croyez-moi, il y en a, je suis passée par là.

Pourtant, voilà une pratique qui nous offre l'opportunité de nous recréer en expérimentant l'amour universel, la générosité, le détachement et surtout, le "Nous sommes tous UN"; Si nous croyons que c'est vrai, alors quand l'autre souffre de la faim et de la misère, c'est un peu de nous-même qui souffre aussi.

Pour ceux qui donnent déjà, ou qui veulent aller encore plus loin, je propose le don aux mendiants.
En effet, faire un don par chèque et sur Internet ne prend pas beaucoup de temps et ne demande pas beaucoup de créativité.

Voilà ce que je propose. Se débrouiller pour avoir toujours au moins 5 à 10 euros en pièces de 1 euros sur soi, et chaque fois qu'on voit un mendiant, ou qu'une personne nous demande de l'aider avec une "petite pièce", lui donner systématiquement. C'est important d'être systématique, car le mental va réagir fortement à cette pratique et il va toujours trouver une raison de ne pas le faire.

Là aussi, restez attentifs et conscients des pensées qui viennent (il n'a qu'à travailler, c'est de l'arnaque, qui me prouve que c'est un vrai, si je devais donner à tous les mendiants je ne m'en sortirais pas, c'est pour se saouler, etc..) , des émotions qui ressortent (peur de manquer, de se "faire avoir" etc...)

Ce serait intéressant de les lister ici sur ce sujet, je suis sûre qu'on en retrouverait pas mal d'identique.

Pour casser ces pensées, j'utilise le rappel suivant : "JE ne suis pas en train de mendier. Donc, si cette personne le fait, c'est qu'elle est forcément dans une situation plus difficile que moi, qu'importe si elle en rajoute, si elle le boit, ou quoique ce soit, MOI, je n'ai pas besoin de faire ce qu'elle fait."

Prenez le temps de vous baisser et de regarder le mendiant dans les yeux, de lui faire un sourire, ou de toucher sa main, et de le voir comme un autre aspect de vous-même, une âme qui a choisi de faire cette expérience, vous allez voir qu'il peut se passer des choses très belles ou surprenantes.

Vous avez là une occasion merveilleuse de réveiller en vous l'amour inconditionnel qui ne juge pas et "donne à celui qui demande".

Bien sûr, il ne s'agit pas de donner un billet de 15? à une personne qui vous bonimente, car là, au contraire, vous ne seriez pas aimant, mais la soutiendrait dans son choix de ne croire qu'elle ne peut s'en sortir qu'en demandant aux autres.

Une pièce de 1 euro. Vous allez voir que ce n'est pas si facile que ça, qu'il y a des résistances. Mais ensuite, ça semblera tout naturel, et vous vous sentirez plus proches de ces personnes en difficulté, vous verrez leur beauté,leur humanité, et vous pourrez même commencer à dialoguer avec elles.

Qu'en pensez-vous?
Lénah

que du bien, je n en pense que du bien, d ailleurs le don direct est une de mes pratiques. Il est preferable de l assortir d un peu d humanite, parler aux mendiants, aux prostituees est egalement important, c est une forme de don RECIPROQUE et pour ceux qui n ont pas d argent à donner, c est possible. J ai appris beaucoup ainsi.
Pour ceux qui ont un peu de sous il y a aussi des petits prets à faire sur microworld (20 euros), on peu choisir sur le net qui on va aider. Une fois recupere l argent peut etre reinvesti pour une autre action humanitaire. Nous nous aidons tous en meme temps, en Unite.
Il n y a pas qu aider directement les humains, il y a aussi les animaux qui sont animes de la meme Vie que nous, qui sont une partie de notre vie spirituellement, materiellement, affectivement. Idem les plantes donc l ecologie.
Ainsi petit à petit nous evoluons (si nous le souhaitons), je l experimente chaque fois, et faisons evoluer l Univers en meme temps.
Nous ne donnons pas à une oeuvre ou a quelqu un mais à nous-memes en creant de nouveaux
sytemes d entr aide, une nouvelle societe plus proche de CAD. Par experience j ai constate qu à ces messages positifs la Vie nous repond et nous pouvons constater par nous memes non seulement notre efficacite à creer mais egalement que le taux de spiritualite augmente (et que les religions decroissent par megalitisme), j espere que le taux critique qui fait basculer les choses est proche.





5 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,

Comme on ne peux pas aider le monde entier, il nous faut faire des choix, il y-a des priorités.

A chaque fois que je vais me promener, je donne quelques euros aux mendiants.

Je parraine un enfant du tiers monde depuis environ 9 ans.

Et quand mes revenus me le permettent (je suis auto entrepreneur et je n'aie pas des revenus réguliers), je fais quelques dons de 10, 15, 20? à des oeuvres telles que "Unicef", Action contre la faim"...

J'aide mon prochain tout en remerciant Dieu, la vie, les anges... car, par rapport à une grande partie des êtres qui peuplent notre planète, j'ai conscience que je suis privilégié (des milliards d'êtres souffrent, sont martyrisés, sont malades sans pouvoir se soigner, ne mangent pas à leur faim, n'ont pas de toit...)

Et même si la chance est aussi une question de "karma" (on récolte ce qu'on sème), il faut savoir aussi partager la bonne fortune.

"Ce que tu donnes te sera rendu au centuple"

Mais il ne faut pas non plus donner plus que ce que l'on peut sinon, on risque de devoir être aidé à notre tour et donc, de ne plus pouvoir donner (sauf notre temps et notre amour)

"L'Amour nous fait devenir ce que nous aimons"

1 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,

Très intéressant vos commentaires, j'apprécie beaucoup. Pour ma part, il m'arrive régulièrement de donner, mais pas juste de l'argent. J'utilise le ''nous sommes un'' en donnant de l'attention, de l'écoute, et de l'amour aux gens qui m'entoure. Aussi, comme j'ai une petite boutique de fleurs, il m'arrive souvent de donner un extra, juste pour le plaisir de donner. Leur réaction en est presque toujours une de surprise. Donc, chaque occasion que m'apporte la vie me permet de donner aux autres, sans attente aucune, si ce n'est que je me sens à chaque fois submergée de bonheur. J'essaie aux meilleures de mes capacités de m'assurer que chaque personne qui entre dans ma vie, que ce soit pour 2 minutes ou des années, reparte plus heureuse. C'est ma conception du ''nous sommes un''.
Fleur de Lotus

2 appréciations
Hors-ligne
Tout à fait, fleurdelotus, ce qui compte dans le don, c'est l'intention du coeur.

Donner sa dîme pour être "spirituellement correct" - si cela était possible lol - n'est pas se recréer comme canal d'amour. Au contraire, c'est nourrir l'ego, l'image qu'on veut avoir de soi de quelqu'un de "généreux".

Mais c'est exprès que j'ai proposé la pratique avec de l'argent, car cela peut aussi être un mensonge subtil du mental de nous dire qu'on n'a pas vraiment besoin de donner de l'argent, mais surtout de l'amour, de l'écoute, de l'attention.
C'est un mensonge quand il est utilisé, bien sûr, comme un argument pour éviter d'avoir a donner de l'argent car en fait, au fond de nous, nous avons des peurs de manquer. Je ne parle pas pour toi.

Il y a deux façons très simples de savoir si notre don est vraiment une manifestation de l'Amour en nous, et tu en parles très bien;

1) c'est ce sentiment de bonheur qui nous envahit, ce plaisir qu'on ressent à donner et qui est en lui même notre récompense. Car la récompense de l'amour c'est d'aimer.

2) On n'a pas d'attente de retour... ce qui est la conséquence logique du numéro 1. On peut même se sentir étonné de la gratitude des autres, si elle se manifeste fortement, car on ne se sent pas vraiment concerné. On a juste été un canal.

Ceci dit, on peut observer en nous un mélange de tout ça,amour et peurs, c'est normal, l'important c'est de rester conscient et de l'accepter avec patience et compréhension, sans se juger. En être conscient nous aidera à nous libérer des croyances erronées.

Lorsqu'on fait l'expérience du sentiment véritable de l'amour, qui donne sans attendre en retour, nous dit CAD, on fait l'expérience de Dieu.

Attention à l'argument du karma, Domi, qui peut aussi être un piège.
Si on dit : c'est le karma de ce mendiant qui l'a amené à être comme ça, c'est son problème, on créé à cet instant, pour nous-même, un karma d'absence de compassion.
La compassion, c'est être conscient des causes des souffrances d'une personne (son karma, ses fausses croyances) mais d'être touché par sa souffrance, parce qu'elle est un peu nôtre et désirer sa libération.
C'est aussi notre karma qui fait que nous rencontrons un mendiant pour nous offrir l'occasion de lui donner un peu d'amour, sous quelque forme que ce soit.

j'aime beaucoup ta pratique, fleurdelotus, de t'assurer de ne pas laisser repartir une personne sans lui avait offert quelque chose qui peut la rendre plus heureuse.
C'est aussi un enseignement de CAD: "chaque fois que quelqu'un entre dans ta vie, cherche le cadeau que cette personne est venue chercher de toi. Et cette personne te fais aussi un cadeau, celui de te donner l'opportunité d'être Qui Tu Es Vraiment" (de mémoire, désolée)

Lénah

5 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Lénah,

On peut être lucide sur la théorie du karma tout en ayant un coeur ouvert !

Je préfère le mot Amour au mot Compassion car le sens de ce dernier est : souffrir avec...

Pourquoi souffrir ? Je préfère aimer !

"Dieu est Amour, celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu et Dieu demeure en lui" 1 Jean 4.15-16

"L'Amour nous fait devenir ce que nous aimons"

2 appréciations
Hors-ligne
Tout à fait. Bravo pour cette parfaite définition de la compassion : comprendre ce qui se passe avec le coeur ouvert.

Souffrir avec, pour moi, c'est plutôt l'empathie.

La personne qui éprouve de la compassion ne souffre pas comme l'autre, mais elle ressent sa souffrance, ce qui n'est pas la même chose. Et c'est logique selon ta propre définition, puisque le coeur est ouvert, donc il est forcément touché.

Il est dit dans les Evangiles plusieurs fois que Jésus fut "ému de compassion".

La compassion ne s'oppose pas à l'Amour, elle en est le fruit.
L'amour qui voit l'autre comme une partie de lui-même ressent la souffrance de l'autre, même s'il ne s'y identifie pas.
Lénah
blogmaster

"Tout préjugé implique l'identification au mental. il signifie que vous ne voyez plus l'autre humain, mais seulement l'idée que vous en avez. Ramener à un concept la vitalité d'un autre humain constitue déjà une forme de violence."
Eckhart Tolle dans "l'art du calme intérieur".

5 appréciations
Hors-ligne
Le Bouddha se serait evéillé à la compassion en regardant un homme labourer son champ. Il pensa à ces milliers de petits êtres (les insectes) qui mourraient (la compassion universelle)





"L'Amour nous fait devenir ce que nous aimons"

:mg: Bonjour, il me revient en memoire une experience vecue lorsque j etais jeune. Je faisais de l interim et j etais chez L EMPLOYEUR dont personne ne voulait, mais il fallait bien gagner sa vie. J ai appris par la suite que l employeur en question faisait des sejours de plusieurs mois dans un hopital psy, en isolement. C est fort triste pour cette personne dont le mal venait d une jalousie maladive envers tout et tous au point d aller jusqu à la tentative de meurtre. Comme les interimaires en avaient soit peur soit pitie, personne ne portait plainte. En attendant je pleurais tous les soirs et chaque matin genre : j veux pas y aller, mais ma situation etait telle qu il fallait trouver des sous.
Chaque soir et chaque matin je passais devant un petit balcon particulierement bien fleuri et plein de charme et cela me faisait un bien fou à l ame et au coeur. C etait un moment de paix et de courage. Un don du fleurisseur de balcon et de la Vie.

Le fleurisseur en question donnait à qui voulait bien le prendre un joli cadeau, chatoyant et plein d amour, un peu de douceur et de courage sans meme le savoir.

Nous pouvons tous etre de genereux donateurs d amour de la Vie, de courage sans le savoir.

Un jour j ai vu la personne enlever ses fleurs, je me suis arretee devant le balcon et je l ai regarde faire, j etais triste de voir partir mon cadeau. Il etait assez agressif car le voisinage s etait plaint des fleurs fanees qui salissaient leur fenetre. Pour eviter les ennuis, il les retirait et pensait que je le surveillais. Alors je lui ai explique mon cas. Les fleurs sont revenues au balcon dans la minute et depuis bien longtemps le balcon reste fleuri pour les passants qui savent accepter ce cadeau.

Dans le don il y a celui qui donne mais il y a aussi la capacite à accepter le don. Les deux sont des actes d Amour et de Vie.

:pe:

chris tina

:mg: quel joli témoignage :mg:

il faut trouver la force, mais surtout ne pas la refuser...

- ne pas se refuser l'amour
la beauté, la sagesse, la vie, en somme,

merci Co-france 01

0 appréciations
Hors-ligne

Merci à Lénah pour l'ouverture de cette discussion :

- Pratique pour le "Nous sommes tous UN"

Avec toute la technologie dont dispose l'humanité acuelle il est évident que la pauvreté ne devrait même pas exister dans le monde. Par conséquent, pour vivre le "Nous sommes tous UN" la dîme n'est plus nécessaire. Gandhi lui-même l'a dit en parlant de la pauvreté volontaire : « La justification de la pauvreté volontaire était l'impossibilité que tous fussent riches ». Donner aux pauvres ne fait qu'entretenir l'illusion que la pauvreté est normale ou naturelle dans le monde. Voilà ce qui me semble fort éloigné de la mise en pratique de "Nous sommes tous UN".




Lenah et Venusia (vous avez de jolis noms). Lenah tu n es pas tombe loin de mon nom. Si nous sommes tous un nous sommes tous pauvres et nous sommes tous riches. Un pauvre francais est un riche du tiers monde avec telephone portable, possibilite de manger. Oh je suis pas sympa la. Il a de la nourriture, du logement et de la technologie pour tout le monde et en suffisance. Seulement il a la loi de cause à effet. Un tres riche indien possedant de grandes usines de metallurgie, par exemple ou un tres riche ce que vous voulez possedant ce que vous voulez, fait le choix de l abondance sans etat d ame, ce choix entraine le desespoir pour d autres qui survivaient grace à SON BEL ARGENT (car c est sa mentalite : tout pour moi et rien pour les autres), il a donne quelques miettes durant un certain temps, et il arrete. Question : qui lui demande fermement et avec conviction de faire preuve d humanite ?
LES INDIGNES grace aux nouvelles technologies ont une action non violente mais qui peut etre efficace.
Les Thibetains s immolent : c est leur choix. Qui va chercher la raison ? Qui les aide ? Quel etat va avoir le courage de convaincre la Chine de les laisser en paix pratiquer leur culture ? La encore il y a de gros interets financiers en jeu.
La pauvrete, le desespoir ne sont qu illusions effectivement, nous creons tous cette illusion par lachete, indifference, betise, paresse.
Il n est pas necessaire d etre violent, il faut etre pugnace, courageux (dans CAD d ailleurs à un moment l auteur demande à Dieu quel cadeau il serait necessaire de faire à l humanite et Dieu repond : le courage), et createur conscient de Liberte, Joie, Amour, Sagesse, Abondance (encore plus).

BON COURAGE

kris

après un an de cette inspiration, j'ai mis en pratique, car malheureusement il y a des mendiants, dans ma ville.

et c'est une disponibilité d'esprit, le don, ce n'est pas un acte , c'est bien un signe de liberté, d'amour, et de partage,
sans cette liberté et disponibilité d'esprit, il n'y a ni amour ni partage, mais obligation et contrainte ...

quant à la phrase de tolle postée par blogmaster , elle a été ma méditation de l'année, sur la violence infligée par les schémas mentaux...
et qui m'a amené à me libérer des personnes de mon entourage qui me crée de la violence intérieure...

c'est une libération incroyable, j'en avais l'intuition sans avoir "le courage" d'y faire face....et de m'en débarrasser...
bien sûr je parle sans précision
mais il faut du courage pour se libérer....il faut être fort et bien ancrée avec le divin pour vouloir grandir en force et en courage.

bien à vous
kris

:b2: pour la force et le courage que vous m'inspirez.

triste époque : attentats, cruauté sur les animaux, la planète, droit des femmes régressant, gestion d'entreprises par le harcèlement moral, éducation négligée, la cupidité est reine (le veau d'or est toujours debout). Tout cela nous le vivons tous, c'est ainsi que je me suis rendue compte que le moindre geste d'amour sincère fait juste pour rendre heureux un être vivant  : homme, animal, plante nous rendait heureux, participait à notre chemin vers "l'illumination" et à celle de toute la planète car nous sommes tous liés. Toute vie recherche la même chose : couvrir les besoins primaires, ne pas souffrir, aimer, être heureux. La seule différence réside dans le niveau de conscience. Actuellement je trouve que les animaux ont mieux évolué que les hommes. Il est grandement temps pour l'homme de ce concentrer sur les actes positifs au lieu de contempler leurs nombrils, de cultiver leur ego.
Alors haut les coeurs ! 

8 appréciations
Hors-ligne
Bonne attitude créatrice! lire cet article ci-dessous, qui illustre bien la réponse à donner aux défis de notre époque:

L'évolution consciente
Ce forum est suspendu. Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.