Conversations avec Dieu




gratitude à vous qui vous exprimer librement
kris


Je remercie toutes les personnes qui parlent de liberté, et qui s'expriment librement sur ce site, et qui ont ce désir pour les autres.

de fil en aiguille, je commence à me tisser moi-même, :vtn
c'est vrai que la "Vérité nous rend libre" et c'est la première étape,

viens la deuxième étape où je crois que c'est l'étape supérieure :
où "l'amour nous rendra libre", mais sans désir, nous ne pouvons pas faire grand-chose.

Hippocrate disait " SI quelqu'un désire la santé,
il faut d'abord lui demander s'il est prêt à supprimer les causes de sa maladie.
Alors seulement il est possible de l'aider."

L'amour, c'est beau, la vérité, c'est beau, mais la perte du désir d'aimer, de s'aimer, c'est la pire des choses....

retrouver les causes de la perte du désir de vivre, c'est pas si facile... et le retrouver c'est savoir se remettre en question.

il est dit dans cad que nous ne savons pas, que nous avons perdu ce désir de vivre .
c'est au moment au Dieu dit à Neale, " tu fais ceci, ce n'est pas pour t'aider, tu fais cela," ...etc....
c'est que nous ne savons pas que nous avons besoin d'aide, et de revenir sur nos pensées qui ont mis en place un processus négatif.

si Dieu n'avait pas été là, je crois que je n'aurais pas aussi facilement retrouver le désir et la force de continuer pour qu'un jour je puisse dire " cette vie c'est un cadeau"

Merci à vous, pour ce soutien que je ressens et pour votre désir de voir les autres un jour, en vie aussi.

1 appréciations
Hors-ligne
jviens pas souvent ici mais kriss t as raison ya tt dans conversation avec dieu a lire et relire... :B1:
amour

0 appréciations
Hors-ligne
Hello Kris !

Est-ce impossible de changer d'optique si on ne connaît pas la raison pour laquelle on ne va pas bien?
Est-il nécessaire de connaître la cause d'un dysfonctionnement pour tenter d'y remédier?
J'essaie de synthétiser, mais je n'ai pas les réponses...
A priori, la logique dirait: "non"...
Le lâcher-prise dirait "non" aussi...
(je réfléchis par écrit)
En fait, "l'amour se choisit-il?"... au fond, je crois que oui.
Mais ça reste facile à écrire.
Raconte-nous !

Unitudement.
Arnauld.
Arnauld
kris

Hello Amour,
Je dirais que conversation avec Dieu est à méditer !
c'est à dire, choisir des paroles jusqu'à ce qu'elles deviennent compréhension...

Hello Arnaud !

Sans aucun doute, l'amour est un choix conscient à faire !

je crois que lorsqu'une personne n'est pas en mesure de connaître la cause de son dysfonctionnement, elle le met de côté, jusqu'au moment où la vie commence à cause de celui-ci, à être douloureuse inconsciemment et difficile à vivre, cela peut-être un mal-être.

s'il y a douleur,
au début ce sont les autres qui écoutent,
jusqu'au moment où j'ai appris à l'écouter moi-même et je sais alors, (où je me renseigne) ce qu'il faut faire.

je ne me rendais pas compte que je ne pensais qu'à la douleur avant,
sans rien pouvoir faire, et toute ma vie tournait autour et c'était totalement inconscient.

ce qu'Eckhart tolle ne dit pas :
la vision de la vie égotique est là, à cause de la douleur,
déjà pouvoir dire " je souffre" est un bon point de départ,
quand cette douleur s'évanouit, votre vision égotique peut à ce moment là avoir une chance de disparaître aussi et laisser la place à une autre vision des choses.

c'est en faisant le vide qu'une personne développe l'écoute...
c'est avant tout pour çà, la nécessité de faire le vide...


bien à vous
kris

Arnaud,

j'ai préféré répondre en plusieurs temps.
à la deuxième question, est ce vraiment ta logique qui répond ?

Si tu relis la question, la logique répondrait oui,

, par ex si j'étais garagiste, je ne pourrais résoudre le dysfonctionnement de la voiture que si je connais la cause de la panne.

il y a un courant de pensées qui m'avait été suggéré,
"surtout ne pas regarder en arrière, - pourquoi regarder les choses négatives de notre vie...etc, des gens bien installés justement dans la démarche spirituelle...
à ce moment là il y a deux courants qui s'affrontent,
les psy, et les spi (rituels)

mais je crois qu'au contraire ces démarches sont complémentaires.
s'il y a une démarche vers le spirituel, c'est qu'il y a une demande même si elle est inconsciente,
et la vraie question est :
qu'est ce qui t'a mené vers le spirituel ?

toi seul peut répondre à cette question.

bien à toi
kris

je crois que tant que l'égo croit à l'existence de cette douleur,
Il y a souffrance,
donc l'égo m'a maintenu dans la souffrance,
maintenant c'est sans doute çà, que la sagesse nous demande d'ignorer :(1)
les choses qui nous maintiennent dans la souffrance.

ainsi je comprends pourquoi il est inutile de ressasser.


(1)
extrait de message de neale
"Cher ami,
En ce jour de votre vie, je crois que Dieu veut que vous sachiez ...


... que la sagesse est d'apprendre ce qu'il faut ignorer. "





Merci infiniment pour le dialogue !

______________________________________________________________
"le pardon nous rendra libre, "
kris
kris

Arnaud, puisque tu me demandes de raconter, il me reste un truc difficile à faire, c'est de vraiment raconter ce qui se passe !

c'est vrai que quelque fois je reste énigmatique,
mais je vais raconter un peu

j'ai cru que ma douleur était dans la relation conflictuelle avec ma mère, alors que ce n'étaient que les symptômes...

l'égo maintient ces croyances ! et l'égo est dans chaque camp.

donc très dur !
il faut ignorer l'égo...

Récemment, j'ai pu aller voir ma mère,
on se parlait qu'un peu au téléphone,
mais cela faisait trois ans, qu'on ne s'était pas rencontré...

on était toutes les deux attachées à la relation, et à un moment
donné l'égo a lâché prise... et on a oublié tout ce qui pouvait nous maintenir dans le conflit, et c'est l'amour qui a re-surgit dans son expression pour la première fois...

maintenant je sais que souvent nous prenons les symptomes pour des causes....

et que les causes sont les sentiments de rejet, d'abandon, d'être mal aimé(e)etc.... qui sont bien difficiles à éliminer tant on y croit..

bien à toi
kris

merci pour cet espace de rendre compte (ren-contre)!

quand on nait, sans avoir été désiré(e),
et quand elle s'est aperçu qu'elle est enceinte,
et qu'elle se dit, je ne vais pas le garder...

qu'elle s'oblige une grossesse !

cela donne cette même conscience dans la vie de l'enfant,
que la vie est une obligation, et non une joie ou un désir,

si je dis cela, c'est que ce n'est pas une "lubie" la dépression, Orang

et que la dépression est là pour aller voir au début de la conscientisation erronée,
la dépression est vitale et nécessaire, et bienvenue ,

car elle dit, qu'il y a quelque chose à re-voir,

maintenant, c'est ma responsabilité çà de l'accepter et de voir au-delà de cette expérience,

que tout çà ce sont que des conditions de terriens,(t'es rien)

et que c'est notre force d'y mettre la Lumière,

cette force est l'expression de notre divinité !

kris

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu veut que vous sachiez ...


... que la sagesse est d'apprendre ce qu'il faut ignorer. "
Ce forum est suspendu. Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.