Conversations avec Dieu




lecteur de cad dans le 80

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,
je suis inscrit depuis ce mercredi 21 octobre 2009 ; je suis un fidèle lecteur et relecteur de Conversations Avec Dieu et j'aimerais savoir s'il y aurait d'autres lecteurs ou lectrices de CAD dans ma région (entre Amiens du 80, Arras et Boulogne du 62).
Ce que j'aime le plus avec CAD, c'est comment elles secouent nos idées reçues avec des réponses logiques, simples et finalement évidentes à des questions qui nous paraissaient tout le contraire :pointex:
Partager ces perceptions et impressions avec d'autres aide à les vérifier et à rester plus dans la conscience que l mental, me semble-t-il.
Et si Dieu n'avait rien créé d'autre qu'un peu de vide, d'oubli, d'obscurité pour mettre un peu d'espace entre tout ce qui existe et a toujours existé en Lui ; pour qu'il y ait un "ici" et un "là-bas" (ou là-haut), un "maintenant" et un "plus tard"... Tous les moments de l'histoire, tous les sons sont déjà sur le DVD, maintenant et en même temps. Ce qui donne l'impression d'un passé, d'un présent et d'un après, c'est le fait que le rayon laser fasse complètement abstraction de tous ces moments sauf de celui sur lequel il se concentre sans s'y arrêter pour passer à un autre.
Tout est déjà là prêt à être manifesté à ma conscience du moment.
On croit souvent qu'il n'y avait rien et que Dieu a tout créé pour qu'il y ait moins de vide... Je crois de plus en plus qu'il y a déjà tout, mais que Dieu a juste créé un peu de rien, un peu de vide. Il m'a insufflé un peu d'oubli pour que je ne me rappelle pas tout le temps que toi et moi ne sommes qu'Un et pour que j'aie le plaisir de Te rencontrer, de te retrouver, pour faire l'expérience de ce que nous croyons être l'une sans l'autre...
Et maintenant, si j'insufflais un peu de silence dans mon blabla ???

0 appréciations
Hors-ligne
papayao !
OUI, ces livres sont un vrai CADeau, qui ont puissamment contribué me réconcilier avec la Vie lors que j'étais en fort désarroi. Bonne Quête; tâchons de brancher le :c9: C?ur.
Salut (ce qui signifie: santé; et aussi: je te souhaite d'accéder à la Vie Intemporelle -alias Royaume des Cieux- à l'instant même)!

2 appréciations
Hors-ligne
C'est peut-être du blabla, mais il me touche beaucoup Papayo. Ton image du DVD est excellente, comme celle du vide et de l'oubli. Ton commentaire m'a beaucoup inspirée, merci! Créé vite des rencontres dans ta région afin de partager tout cela!
Bienvenu sur ce blog
Lénah
blogmaster

Bienvenue Papayao,

L'illusion du besoin, de la séparation... et bien d'autres; on les retrouvent bien exploitées dans ton texte qui traduit aussi le sentiment que j'ai que tout existe déjà et que donc nous n'avons besoin de rien dans l'absolu et que nous sommes un avec dieu qui est tout.

C'est bon de pouvoir exprimer ce qui est ressenti, ça entretient ce cycle "ressenti intérieur - expression extérieure".

Ce forum est là pour ça...

Si tu le souhaites, je peux poster une annonce dans la rubrique du même nom pour créer ton groupe dans ta région. Je peux également envoyer un courrier aux nombreux inscrits sur le blog. Tu peux m'envoyer un message en cliquant sur "contacter l'auteur" en bas de cette page si tu souhaites mettre en oeuvre cette proposition.

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Lénah,
Merci pour ta réponse. Cela me fait plaisir si ce que j'ai écrit peut faire résonner, vibrer les cordes "d'autres".
Dans CAD, Dieu parle de jeux vidéo pour illustrer mon exemple du DVD. L'intérêt du jeu vidéo est qu'on imagine mieux l'interactivité.
Mais je me suis souvenu qu'une connaissance, ingénieur en informatique, m'a expliqué que des études étaient en cours pour réussir à stocker sur un seul disque, toute la connaissance humaine !!! Le plus gros problème ne réside pas dans la capacité de stockage, mais dans la fidélité à la relecture. Ils doivent donc utiliser une partie du disque pour le logiciel qui travaille à corriger les erreurs de lecture. Alors si nos ingénieurs le peuvent, ce n'est qu'un jeu de Dieu pour lui-même !
Je me rappelle quand j'étais enfant et que je jouais seul avec des nounours, des soldats en plastique, les poupées de mes soeurs ou avec des marionnettes... c'est moi qui donnais vie à la scène, prêtais ma voix à chaque personnage, et quand j'animais l'un en lui faisant dire quelque chose, je me "mettais dans sa peau" ; puis quand j'animais l'autre pour lui faire répondre, c'était encore moi qui prêtais ma voix, mon énergie, en me mettant cette fois à la place de cet autre personnage.
Et quand je cessais de jouer, ces personnages (nounours, poupées, marionnettes...) retombaient inanimées (mortes?) pour un temps indéterminé. Mais l'âme, la mienne continuait.
Et voilà qu'en fait nous agissions à l'image de Dieu qui nous prête sa voix, son énergie... Et si nos formes semblent parfois s'éteindre, ce n'est pas parce qu'il nous abandonne, mais peut-être parce que notre âme a envie de jouer à être autre chose ou quelqu'un d'autre ? Essayer d'autres menus interactifs du DVD ?
J'ai très envie de partager ce genre de chose, de regards, avec d'autres. Et je veux bien quelques conseils de ceux qui ont une expérience dans l'organisation de ce genre de rencontres.
Je réflêchi à charger moins mon agenda qui me laisse peu de temps... tu vois, je continue mon jeu d'enfant : même à mon agenda je prête une forme de vie, des intentions...
Je lis que tu es très active au travers de ce blog. Je n'ai pas encore lu beaucoup à cette date, mais le peu que j'ai pu voir me réjouit.
Au plaisir.
Papayao

2 appréciations
Hors-ligne
Cher Papayao,
J'aime beaucoup ta métaphore du jeu d'enfant! Surtout que j'ai joué ainsi pendant des années! C'est tout à fait ça, pour moi.
Quand l'âme de mon papa est partie cet été, c'est ce que j'ai ressenti. Qu'elle était partie parce qu'elle avait envie de vivre d'autres expériences, d'autres aventures, sous une autre forme, dans d'autres circonstances, voire dimensions.
Plein d'amour pour toi,
lénah
Lénah

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Hubert,
Merci pour ton message de bienvenue. "Brancher le coeur", bonne idée ; ma tête se branche plus vite, mais elle voyage toujours mieux avec le coeur. Question d'habitudes ; le vieux singe voudrait bien lâcher cette branche morte, mais en attendant de se saisir d'une autre avec autant d'assurance, il se dit que la vielle, qu'il a tojours connu tient toujours assez pour tenir encore quelques heures, quelques jours, quelques mois...
L'illusion de ce que je croyais connaître...
Au plaisir,
Papayao
Ce forum est suspendu. Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.