Conversations avec Dieu




psychologie et méditation

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à tous,

Plus personne ne parle alors je me décide à vous faire part d'un moment de ma vie qui m'interpelle. J'aimerais connaître votre avis à ce sujet.

Voilà, depuis 5 ans environ, j'ai entrepris beaucoup de démarches de toutes sortes pour me comprendre, pour me sortir de ma souffrance affective, de mon agressivité envers les autres et envers moi. Cela m'a menée vers une libération et un mieux-être...
enfin je le croyais !
Mais mon noeud à l'estomac s'est mis à se durcir de plus en plus, la méditation de plus en plus difficile à pratiquer.
Je progressais émotionnellement alors que mon corps, mon ventre manifestait visiblement sa désaprobation.

J'en suis restée étonnée. La compréhension de ma propre psychologie grâce à des lectures, la pratique de méthodes telles que l'hypnose ericksonienne, EMDR etc. ne m'avaient donc pas permis de m'en sortir vraiment.

On m'expliqua que, en fait, mes noeuds étaient toujours présents et que je n'avais fait que les déplacer.
Seul le travail méditatif répété, sans forcer, dans l'acceptation de ce que je ressentais pouvait me faire évoluer.

Par contre, je m'aperçois que c'est grâce à ce chemin que j'ai découvert et surtout accepté de me lancer dans la méditation...Qui devait, doit m'amener à l'apaisement le plus complet possible.

Qu'en pensez-vous ?

vague argentée
blogmaster

Un parcours très remarquable, sans aucun doute. Je reviendrai dire ce que ça m'inspire plus tard quand j'aurai plus de temps.

En attendant, je laisse juste une petite phrase à méditer. C'était le leitmotiv d'un ami qui est décédé. "Il n'y a pas de voie vers la paix, la paix est la voie". En serait-il de même pour l'apaisement...


0 appréciations
Hors-ligne
Oui d'accord merci pour la réponse. A bientôt donc.
teba

Par contre, je m'aperçois que c'est grâce à ce chemin que j'ai découvert et surtout accepté de me lancer dans la méditation...Qui devait, doit m'amener à l'apaisement le plus complet possible.

Qu'en pensez-vous ?
la méditation si je devais ne garder qu'une seule action ce serais celle la et pourtant je ne la croise pas souvent et l'utilise si peut ...
blogmaster

Il existe bien des démarches en psychologies, et toutes ont certainement une utilité. L'EMDR par exemple est reconnue pour son efficacité pour les traumatismes; ça permet sans aucun doute de franchir une étape; c'est un outil qui semble avoir démontrer son efficacité pour pouvoir passer à autre chose, pour "avaler la pillule". C'est là son mérite.

Mais ce n'est certainement pas un outil qui mène vers une plus grande conscience, vers une sagesse intérieure. Nous sommes des êtres en trois parties - corps, esprit et âme - et se focaliser sur une seule de ces parties, à savoir l'esprit ou plus spécifiquement son aspect psychique, reste assez incomplet.

Un peu comme si je décidais d'aller faire du sport pour prendre soin de ce corps: c'est excellent et ça permet même de dissoudre des tensions. Mais c'est pas ça qui va mener au nirvana (bon ok, on ne parle pas non plus d'accéder au nirvana ici).

Certains auteurs dont Marianne Williamson ont même prétendu que se focaliser sur le psychisme ne fait qu'accentuer (ou déplacer comme tu en témoignes, vagueargentée) les problèmes. Il se crée même une dépendance à cet engouement psychique, ça devient parfois une passion. C'est un peu l'image que l'on a souvent de la psychanalyse, qui pouvait autrefois durer jusqu'à vingt ans, et sans autres résultats que de finalement accepter d'être névrosé...

Mon sentiment est qu'il faut avoir le sens de la mesure. Toutes ces démarches, qu'elles soient cognitives ou même orientées vers la solution, ont une utilité. L'essentiel est que ce travail n'obstrue pas la possibilité de ressentir la plénitude intérieure. Il est vrai que se focaliser sur les problèmes peut mener à une identification aux problèmes d'une part, et au mental d'autre part.

Mais quand les problèmes psychiques sont tellement intenses qu'ils focalisent toute notre attention et que nous y sommes pleinement identifiés, la démarche thérapeutique offre alors une première porte de sortie. Cette porte de sortie sera insuffisante si elle ne libère pas en même temps de la necessité d'y avoir recours - un peu comme si on s'accrochait à la porte.

Donc, si ce parcours t'as mené à expérimenter la méditation, c'est dans l'ordre des choses. C'est en effet par ce biais que l'on reprend conscience de notre plénitude intérieure. Par la méditation on ressent notre être véritable qui n'est ni troublé ni affecté par quoi que ce soit. Cette prise de conscience est bien plus qu'une guérison. C'est une transcendance. Un miracle "quotidien". Peu importe que le problème soit encore là ou non, il ne nous affecte plus et devient secondaire ou négligeable. Et souvent, la guérison s'ensuit...

Dans CAD, il est conseillé dans le premier tome "d'aller directement vers qui tu es". Et c'est un bon conseil et la méditation est un bon outil parmis d'autres à cet effet.

Cependant, utiliser cet outil avec une attente d'apaisement, ça revient à créer du non-apaisement. C'est en ce sens que cette maxime - "il n'y a pas de voie vers la paix, la paix est la voie" - doir être comprise. La recherche de la méditation peut aussi devenir une passion et une source de tension...

Il y a dans la méditation une nécessité de lâche-prise, de laisser l'être agir. Teba a raison de dire que la méditation est l'action la plus noble. Certains appellent aussi cette méditation de la non-action. Peu importe la façon dont on la définit; ce qui est essentiel est de se mettre de côté, de laisser faire et de s'abandonner à Dieu.

Il est impossible de trouver la paix en la recherchant, car la rechercher revient à affirmer que cette paix n'est pas là. Et cette affirmation crée notre expérience. Il est primordial de savoir que cette paix est là en soi. Sans doute sais-tu déjà tout ça vagueargentée, mais la façon dont ton témoignage a été exprimé nécessitait cette précision.

divinamicalement.

0 appréciations
Hors-ligne
Merci pour ce long message qui résume bien mon expérience de vie et met de l'ordre dans mes idées.
J'y reviendrai plus tard pour témoigner plus longuement.
Merci aussi à toi teba.
blogmaster


Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :