Conversations avec Dieu




notre createur(trice) nous parle !

0 appréciations
Hors-ligne


Dernière modification le 12-05-2012 à 18:38:18
teba2

3 appréciations
Hors-ligne
bonjour tout le monde, j'aimerais connaitre vos expériences depuis que vous avez découvert "conversation avec dieu".
Qu'est ce que cela a changé pour vous, comment vivez vous votre vie maintenant, avez vous transformé votre vie ?
Merci de bien vouloir me répondre.

3 appréciations
Hors-ligne
C'est encore moi elisavar, comment vous nourrissez vous de Dieu ? c'est très important pour moi de connaitre vos vécus. Cela m'aiderait à avancer et à partager avec vous. Merci

0 appréciations
Hors-ligne


Pour moi maintenant Dieu est + proche,+ present aussi et il correspond beaucoup + a mes espoirs et a mes pensees; je le reconnais dans la description mentale de Neale comme le createur, le tout et l unite en meme temps !
DOUCES PENSEES

0 appréciations
Hors-ligne


Dernière modification le 12-05-2012 à 18:37:59
teba2
blogmaster

Cher Elisavar, cette question que tu poses pourrait-être un des leitmotiv de ce forum.
C'est en effet l'un des aspects qui pour moi est présent dans presque toutes les pages de celui-ci. Même si beaucoup de témoignages ne sont pas une réponse directe à ta question, il me semble tout de même que des tas d'indices et des tas d'éléments de réponse apparaissent ici et là au cours de nos discussions.

Le témoignage de tebatien est à mon avis assez représentatif; Il parle d'une reconnection intérieure qui est salvatrice. Ce ressenti intérieur est sans aucun doute le plus important. Même si la difficulté par la suite consiste à maintenir -ou du moins à rester conscient de- cet état.

Il est compréhensible de vouloir des confirmations concrètes, des témoignages d'expériences palpables comme des miracles ou des "coïncidences" par lesquelles la divinité nous parle ou se manifeste à nous. Tu trouveras ce genre de témoignages aussi ici et là dans ces pages du forum. Encore faut-il savoir les reconnaitre pour ce qu'ils sont... va voir dans la catégorie "témoignages" du forum le sujet "petite expérience de conversation avec dieu" posté par Tao, c'est un exemple assez récent.

Pour ma part, des "coïncidences" comme celle-là dans mon cheminement, il y en a plein; parfois assez ordinaires mais souvent surprenantes. Au point que parfois, je ne m'en émerveille plus... ce qui est un tort, je sais.

Mais en même temps, je ne recheche pas non plus ce genre de manifestations. Je ne m'en soucie pas, sachant que l'essentiel est justement cette expérience intérieure qui reste plutôt indicible. Et si un grand nombre d'entre-nous éprouvent de la difficulté à maîtriser cette expérience intérieure en restant centré dans la sérénité intérieure de l'instant présent et à en faire de leur vie une démonstration, il ne faut pas s'en inquiéter. Car ce "résultat" ou cette manifestation dans le quotidien ne doit pas être forcée. Il est plus adéquat de lâcher-prise et de continuer à se tourner vers l'expérience intérieure et le ressenti profond... laisser la forme se créer d'elle-même.

Le témoignage le plus fort que je puisse donner en réponse à ta demande, c'est celui d'un ressenti très puissant: celui de la gratitude. Une gratitude désinteressée pour tout ce ressenti intérieur, pour cette énergie qui se répand en moi et apaise tout et révèle ma plénitude.

Ce qu'il y a de magnifique, c'est que cette gratitude à elle seule, m'amène ou provoque cette expérience intérieure.

Et parfois, sans crier gare, elle me fait des signes. Ces signes sont bien souvent vos témoignages à vous tous... gratitude

Divinamicalement.

Chère Elisavar,
Je rejoins directement Blogmaster pour te répondre que le forum regorge de témoignages plus riches et plus forts les uns que les autres et confirme à chaque fois combien nous sommes « un » avec tous.
Pour ma part (et pour répondre à ta question) ma vie s’est trouvée bousculée par le besoin de transmettre non pas une vérité, un savoir, une connaissance particulière mais un ressenti, un bonheur indicible et ce besoin devient impérieux lorsque je sens de la souffrance dans un esprit qui cherche à comprendre le sens de sa vie et qui ne trouve pas de solutions. Je suis en réalité très frustrée de ne pas aider… de ne pas réconforter avec conviction… ou de tout simplement ne pas pouvoir répondre à une question sur ce blog par manque de temps et surtout de ne pas pouvoir toucher personnellement les gens que j’aime à cause du carcan judéo chrétien qui les enferment dans la clôture de leur religion. Je dois impérativement composer avec le cheminement de chacun et accepter de respecter les préjugés qui empêchent d’accueillir tout le potentiel du nouveau du possible. Devant cette impossibilité de partager ma foi avec mon entourage, j’ai créé un personnage fictif pour parler en mon nom (ou plutôt est-ce lui qui s’est imposé à moi ?) Peut-on craindre un personnage qui n’existe pas ? J’ai donc transmis ce besoin de transmettre à mon personnage (le père Théo) pour qu’il s’exprime à ma place… pour qu’il soulage, pour qu’il réponde aux questions existentielles des uns et des autres tout en apportant son propre bagage d’expériences humaines qui le chamboulent lui-même de l’intérieur car ce prêtre va devoir expérimenter l’intolérance pour prêcher la tolérance absolue. La conversion de celui qui croyait convertir va aboutir à « l’intolérance=0 »

Non je ne succomberai pas au besoin de transmettre un petit extrait de mon livre illustrant mon propos !!!!

Je partage avec beaucoup de chaleur ce ressenti intérieur dont parle Blogmaster au sujet de la gratitude et je fonds littéralement de cette même gratitude quand il parle de signe qui le comble de sérénité, de joie, de paix, d’amour. Je voudrais à mon tour transmettre ce ressenti mais comme dit Tebatien « Le problème est que je ne trouve pas les mots… »
Il est vrai qu’un ressenti par définition se trouve au-delà des mots.
Alors je vais me taire pour que s'exprime l'indicible.
Soléa

Bonjour Elisavar,
Pour ma part, aux premières lectures de CAD, j’ai d’abord trouvé une expression moins exotique que celles de mes livres de chevet d’avant : « La Vie Des Maîtres » de Baird S. Spalding et « Autobiographie d’un Yogi » de Paramahansa Yogananda, auxquelles je m’étais habitué.

Ces ouvrages avaient donc la capacité d’au moins « m’emmener » très loin de mon expérience quotidienne, au moins le temps de mes lectures ; autant qu’elles m’ouvraient et me réconciliaient avec mon sentiment profond. C’est donc progressivement que j’ai pu plus fréquemment retrouver CAD en haut de la pile, et que j’ai pu m’en inspirer pour « actualiser » (rendre plus factuel et actuel) l’expérience de ces vérités soupçonnées, pressenties, expliquées, illustrées dans CAD et partagées dans ce blog. Premier changement.

Le deuxième changement est celui qui s’est produit, et continue de se produire, quand j’ai pu, je ne sais plus à quels moments des livres CAD, cesser de chercher « ailleurs » la vérification des idées et affirmations de CAD. Quand j’ai pu enfin cesser d’avoir besoin de comprendre les choses pour qu’elles soient réelles. Quand j’ai pu me contenter de « savoir » qu’elles étaient déjà réelles, et que ça n’était qu’à partir du moment où je saurais qu’elles étaient réelles que je pourrais ensuite parfois les comprendre.
Pour le dire autrement : je peux maintenant plus facilement revenir à la vérité du moment présent, après m’être égaré ailleurs, en me rappelant que je n’ai pas échoué en envoyant la fléchette au mauvais endroit, mais que j’ai au contraire utilisé le même processus de la réussite en l’envoyant à cet endroit, même si celui-ci est distinct de celui où j’ai cru vouloir l’envoyer. Désormais, je n’échoue plus à réussir, mais je réussi mes « échecs » .
Je vois plus facilement en quoi mon attitude, mon comportement, mon regard contribuent à ce que je vis ; je vois beaucoup plus facilement en quoi j’ai beaucoup plus de pouvoir sur ma vie que je le croyais, et qu’au contraire « les autres » n’en sont pas si responsables que je le pensais avant.

Comme toi, je me sens cependant plus en chemin qu’à destination, mais la destination m’apparaît beaucoup plus accessible que jamais…
A l’Un

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :