Conversations avec Dieu




Et pour toi, Dieu, c’est quoi ?

4 appréciations
Hors-ligne
Sondage effectué sur le site nouvellescles.com auprés de plus de mille sept cent personnes

Les trois premières réponses sont, dans l’ordre : La force créatrice, avec 22,7 % ; L’amour avec 22,4 % ; Une réalité différente pour chacun avec 16,8%. Et les trois dernières donnent : Le Père universel avec 3,5 % ; La Personne suprême avec 2,2 % et La Mère universelle av...ec 0,7 %.

Ces résultats prouvent combien la notion de Dieu a évolué sur trente ans : l’ancienne notion de Dieu en tant que personne s’est métamorphosée en concept énergétique créatif plus impalpable et inconnaissable, un concept d’ailleurs plus proche des théories orientales, taoïstes et bouddhistes en particulier.

Par contre, le fameux « Dieu est amour » cher aux chrétiens depuis l’origine de cette religion, reste aussi un concept vivant, qui ne contredit pas le précédent.

Enfin, le fait que nombre d’internautes disent en substance que Dieu est une entité propre à chacun, montre une lucidité certaine : ce questionnement suprême fait évidemment partie du domaine privé.

Nous voyons donc se dessiner les contours d’une spiritualité plus immatérielle et nettement plus laïque, ce qui n’empêche en rien l’appartenance, ou non, à une religion quelconque.
Si cette tendance se confirmait, cela voudrait-il dire que nous pourrions aller, dans les temps à venir, vers le développement d’une tolérance spirituelle plus grande ?


"L'Amour nous fait devenir ce que nous aimons"

Bonjour Domi. Effectivement il serait bon de choisir la spiritualite tolerante mais il serait bon egalement que les religions evoluent egalement vers une spiritualite authentique. Le probleme est le dogme passe à present au stade Dieu. Le dogme est devenue Dieu, helas. Car c est le dogme qui fait profit pour ses dirigeants.
Ne desesperons pas et lisons "LE DIEU DE DEMAIN".

4 appréciations
Hors-ligne
Bonjour cofr01,

Merci pour ton commentaire et d'avoir parlé du livre "Le Dieu de demain".

J'ai trouvé sur internet ce petit résumé tiré de ce livre

1. Le Dieu de Demain ne demande à personne de croire en lui.
2. Le Dieu de Demain n’a ni sexe, ni taille, ni forme, ni couleur, ni aucune des caractéristiques d’un individu vivant.
3. Le Dieu de Demain parle à chacun, constamment.
4. Le Dieu de Demain n’est séparé de rien et se trouve partout présent. C’est le Grand Tout, l’Alpha et l’Oméga, le Commencement et la Fin, la Somme de Tout ce qui a jamais été, est et sera jamais.
5. Le Dieu de Demain n’est pas un Super Etre singulier, mais l’extraordinaire processus appelé la Vie.
6. Le Dieu de Demain est en changement constant.
7. Le Dieu de Demain n’a aucun besoin.
8. Le Dieu de Demain ne demande pas à être servi, car il est le Serviteur de toute Vie.
9. Le Dieu de Demain sera inconditionnellement aimant, affectueux, dépourvu de jugement, de condamnation et de punition.


(source : //othoharmonie.unblog.fr/2010/06/12/le-dieu-de-demain/)


Ca rejoint ce que j'avais écris il y-a quelques temps sur le forum : "Dieu ou le Divin ?"

" Dieu existe, oui, c'est un fait. Certains scientifiques courageux et honnêtes commencent à émettre des preuves sur l'existence d'une réalité supérieure à nous. Les études sur les expériences de mort imminente sont de précieux témoignages de l'existence d'un au-delà. Toutes ces personnes, à la suite de graves accidents, se sont retrouvées dans des lieux lumineux à parler avec leurs proches disparus et se sont vues revenir sur terre. Ce qui est intéressant, est que certaines, en revenant parmi les "vivants", se sont détachées des religions, qui pour elles ne représentaient plus le divin. D'après leurs témoignages, toutes les notions manichéennes enseignées par les religions sont erronées. Seul l'Amour règnerai dans l'au-delà, et Dieu n'a pas de barbe blanche ! Dieu serait plutôt une force cosmique, un flot d'énergie créatrice, une onde d'amour, impersonnelle et universelle, tout simplement. Il est important au 21ème siècle d'arriver à desanthropomorphiser ce que l'on nomme en occident Dieu, ce phénomène psychologique est appellé une projection, on attribut à un dieu nos propres faculté humaine ceci pouvant causer d'important déséquilibre psychique."

(source : //www.unisson06.org/dossiers/spiritualite/dieu/dieu4.htm)

Namasté!









Dernière modification le 21-03-2012 à 16:05:24
"L'Amour nous fait devenir ce que nous aimons"

2 appréciations
Hors-ligne
Il n'y a jamais rien de nouveau dans les textes spirituels essentiels, puisque la Vérité est une.
La seule chose qui est nouvelle, c'est la façon dont cette Vérité est présentée, le point de vue par lequel elle est abordée, et la culture à laquelle elle s'adresse.

Cette définition du Dieu de demain est très proche du Bouddhisme, de l'Hindouisme, qui n'ont pas la croyance que Dieu et l'Homme sont séparés, comme en Occident, ou l'interprétation au pied de la lettre de la Bible, a fait que l'homme se croit ici, et Dieu là-bas.

Cette fausse interprétation vient d'un manque de réflexion et d'un oubli de penser par soi-même, car le Christianisme et l'Islam disent pourtant que Dieu est omniprésent (autour de toutes choses) et immanent (à l'intérieur de toutes choses) ce qui revient à dire que rien ne peut exister en dehors de Sa Présence, donc qu'il n'y a que Dieu qui existe.

"Je suis celui qui est" dit Dieu à Moïse dans le désert.

Dieu est notre ÊTRE même. Nous jouons à être des êtres "humains" alors que notre être pur, notre essence est divine.

C'est une très bonne chose que l'Occident n'accepte plus comme avant cette image d'un Dieu séparé et lointain et le message de CAD y a certainement largement contribué, même à un niveau invisible.

Cependant, je n'adhère pas avec l'idée qu'il faille rejeter les religions. Les religions sont pour beaucoup une première étape nécessaire. La religion est tout ce qui a trait avec le "faire", les croyances mentales et les rites. C'est une étape préparatoire qui fait un peu le ménage pour la personnalité.

Religion vient du mot "relier", ce qui relie l'homme à Dieu, la religion propose une relation d'amour et d'abandon entre l'homme et Dieu en plaçant des rails qui rassurent et encadrent (les rites et les doctrines) Quand on commence à faire du vélo, on met des petites roues à l'arrière et on s'exerce sur un terrain bien délimité.

Les terribles fanatismes religieux de notre époque font rejeter en bloc certaines religions, comme l'Islam, mais ce ne sont pas elles qui sont à condamner, mais les interprétations de personnes qui les utilisent pour nourrir leur ego. "Nul contrainte en matière de religion" dit le Coran.

C'est comme si on condamnait totalement le Christianisme à cause de l'Inquisition, alors que l'enseignement du Christ n'a rien avoir avec elle.

Par contre, ne nous laissons pas contaminer par ce scandale de l'utilisation abusive du mot "laïcité" qui est utilisé à tort et à travers par de plus en plus de personnes, les médias, les hommes politiques le détournant honteusement de son sens.

Une spiritualité laïque??? Mais ça ne veut rien dire!
"Laïc" = qui n'appartient pas au Clergé, à l'Eglise
"Laïcité" = Principe de séparation juridique des Eglises et de l'Etat (loi de 1905 en France), en particulier en matière d'enseignement.
ça veut dire que l'Eglise n'exerce pas de pouvoir au niveau politique ni au niveau de l'enseignement général, contrairement à ce qu'on voit dans les pays islamiques.

Le mot laïcité est devenu une "valeur" (je l'ai entendu de nombreuses fois dans des débats)
On dirait qu'il veut dire "non fanatique" ou "surtout pas religieux"
Il est même utilisé comme "anti-religieux et même anti-spirituel"

Derrière les nobles paroles réclamant la laïcité partout actuellement, ce cache, à peine voilé, le désir de supprimer tout ce qui peut avoir un rapport avec le divin et la spiritualité, avec les croyances religieuses.

Nous sommes dans une societé profondémment anti-spirituelle. Je ne dis pas non-spirituelle, mais ANTI spirituelle, qui combat tout ce qui peut avoir un rapport avec l'Esprit et la croissance de la conscience - ce qui est la mission essentielle de notre incarnation sur terre - pour tenter de faire croire à l'être humain qu'il n'y a que le matériel qui compte, qui est réel.

Il suffit de regarder et d'écouter les médias, la publicité, les débats, même l'Amour commence à être moqué.

Mais il n'y a pas à s'inquiéter ou à se désespérer, ou à juger, c'est le cours normal des choses, il faut que les ténèbres s’obscurcissent de plus en plus pour que les lumières brillent plus fortement.
C'est grâce à ces ténèbres qu'on peut avoir l'opportunité d'affirmer, de déclarer et de faire l'expérience de notre Lumière.

Et nous le voyons bien ici sur ce blog, un peu partout des petites lumières s'allument et brillent.

La spiritualité, vient du mot Esprit, c'est la connaissance de Soi, de notre Soi le plus profond. C'est l'expérience de soi-même en tant que Pure Conscience au-delà du mental. l'Observateur non observé, dit CAD.
La religion est dans le faire, et la spiritualité dans l'être.

Lénah

10 appréciations
Hors-ligne


pour ces magnifiques commmentaires ...

La religion , oui ! mais moi j'ai toujours mes lunettes de soudeur pour lire la bible !

(pour comprendre lire le texte du post de kris tina ) . kris , tu es un rayon de !




L'expérimentation conduit à la compréhension et la compréhension conduit à la maîtrise .

4 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Lénah,

Spiritualité laïque veut simplement dire une spiritualité en dehors des dogmes établis.

Pour reprendre ce que tu as écrit, la spiritualité vient du mot Esprit, c'est la connaissance de Soi, de notre Soi.

La spiritualité laïque est donc une spiritualité ou chacun a sa liberté de penser, de croire et donc, de vivre.

"L'Amour nous fait devenir ce que nous aimons"

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :